10 août 2018 | 4.86K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : Le mérite des faibles et des pauvres parmi les musulmans

Image de l'article Hadith du jour : Le mérite des faibles et des pauvres parmi les (...)
ZOOM

Il est malheureux de constater que certains musulmans méprisent leurs coreligionnaires. Ils sont dédaigneux à leur égard pour la simple raison que ceux-ci sont pauvres ou faibles. Pourtant Allah Exalté soit-Il a dit :

Muhammad est le Messager de Dieu. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les négateurs, miséricordieux entre eux. (Sourate 48 - verset 29)

Abû al-’Abbas Sahl ibn Sa’d as-Sa’idi’ a rapporté :

Un homme passa devant le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam). Ce dernier demanda à un homme qui se trouvait assis chez lui : “Que penses-tu de cet homme ?” L’homme répondit : “Il fait partie des notables. Par Dieu ! S’il demandait une femme en mariage, il mériterait qu’on la lui donne, et s’il intercédait, il serait digne d’être entendu.” Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) se tut, puis un autre homme passa et le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) réitéra sa question : “Que penses-tu de cet homme ?” Il répondit : “Il fait partie des musulmans pauvres. S’il demandait une femme en mariage, il serait normal que sa demande soit refusée ; s’il intercédait, il mériterait que l’on ne tienne pas compte de son intercession ; et s’il parlait, on n’écouterait point ses propos”. Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) répliqua alors : “Cet homme est préférable à la Terre entière peuplée de gens comme celui-là (le premier)”. (Bukhari et Muslim)

Qu’est-ce que ce hadith nous dit ? Il incite à ne pas dénigrer les pauvres, car il se peut qu’un homme à l’aspect misérable soit meilleur en qualité et en grandeur d’âme qu’un homme riche et à l’apparence agréable. Il faut donc savoir être clairvoyant dans ses jugements et le meilleur des hommes n’est pas celui qui est le plus riche ou qui a une bonne situation, c’est celui qui est le plus pieux.

Dans un autre hadith Abû Sa’id al-Khudri’ rapporte que le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :

Le Paradis et l’Enfer se disputèrent. L’Enfer avança comme argument : “Je suis la demeure des tyrans et des orgueilleux.” Le Paradis répliqua : “Je suis la demeure des faibles et des miséreux.” Dieu trancha alors entre eux, en disant : “Toi, Paradis, tu es l’instrument de Ma miséricorde. Par ton biais, J’exerce Ma miséricorde sur qui Je veux. Et toi, Enfer, tu es l’instrument de Mon châtiment. Par ton biais, Je châtie qui Je veux. Et c’est à Moi de vous remplir tous les deux.” (Muslim)

Allah soubhana wa ta’ala a laissé les gens libres d’œuvrer comme ils l’entendent. Il sait cependant que certains choisiront la voie du mal et qu’ils auront pour demeure l’Enfer, et que d’autres choisiront la voie du bien qui mène au Paradis.

Selon Abû Hurayra, le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :

Le jour du Jugement, l’homme corpulent et gras ne pèsera même pas, au regard de Dieu, le poids d’une aile de moustique. (Bukari et Muslim)

Aucune distinction dans la mort, nous sommes tous égaux, noirs ou blancs, seuls nos actes pèseront dans la balance le jour du Jugement dernier. La valeur d’un homme réside dans ses œuvres et non dans son apparence physique.
Notre Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) a toujours montré son attachement et son intérêt pour toutes les personnes, même celles que certains considèrent comme de moindre importance.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 10 août 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous