29 octobre 2018 | 907 vues | 0 commentaire

Hadith du jour : Si tu as fait du tort à un frère, répare-le avant qu’il ne soit trop tard..

Image de l'article Hadith du jour : Si tu as fait du tort à un frère, répare-le avant qu'il (...)
ZOOM

Le Messager d’Allah (salla llahou alayhi wa salam) a dit :

Celui qui a lésé son frère dans son honneur ou de quelque autre manière, qu’il s’en acquitte immédiatement (en réparant le tort causé ou en s’excusant) avant que ni le dinar ni le dirham ne soient de quelque utilité (jour du jugement). Sans quoi, s’il a quelques bonnes actions à son actif, on en prélèvera selon la gravité de son injustice, et s’il en est démuni, il supportera, en compensation, une partie des péchés de son frère. (Bukhari, riyad as-salihin n°210)

Allah qu’Il soit Exalté permet à Ses serviteurs de se repentir de tous les péchés. Allah soubhana wa ta’ala dit :

Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. [Sourate Nur : 31]

Allah qu’Il soit Glorifié et Exalté dit aussi :

Et je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, puis se met sur le bon chemin ». (Sourate Taha - verset 82)

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

Celui qui se repent d’un péché est pareil à celui qui n’a jamais commis de péché Quiconque commet un péché doit se repentir par le regret, l’abandon du péché, et la détermination à ne pas revenir à ce péché pour glorifier Allah qu’il soit Loué, se consacrer à Lui, et craindre Sa Punition. Allah Exalté soit-Il accepte le repentir de ceux qui se repentent (...)
Néanmoins, si le péché est contre les personnes, la personne repentante doit redonner les droits à leurs propriétaires respectifs ou demander leur pardon, comme en disant : “Mon frère, pardonnez-moi”, ou “Excusez-moi”, ou de lui rendre son droit. Il doit également regretter ce péché et se déterminer à ne pas le refaire. Ceci est basé sur le hadith que vous avez mentionné ci-dessus. (Rapporté par Al-Boukhârî dans son Sahîh (recueil de hadiths authentiques)).

Un croyant doit être désireux de se libérer du droit de son frère en le lui rendant ou en demandant sa grâce. Si quelqu’un viole l’honneur d’un autre, il devra lui demander pardon si c’est possible. Sinon, si la personne repentante a peur des conséquences ou des dommages d’affronter la partie lésée, elle doit demander le pardon d’Allah pour l’autre, supplier Allah en sa faveur, et mentionner ses mérites au lieu des médisances qu’elle a mentionnées à son sujet dans les rassemblements au passé. Le repenti doit laver les mauvaises actions par des bonnes actions, en citant et en parlant au sujet des mérites de l’homme envers lequel il a fait du tort et en demandant le pardon d’Allah pour lui.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 29 octobre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous