12 août 2018 | 6.43K vues | 0 commentaire

Avez-vous un ou une petit(e) ami(e) en ce moment ?

Image de l'article Avez-vous un ou une petit(e) ami(e) en ce moment ?
ZOOM

Les relations hors mariage sont aujourd’hui monnaie courante. Dès l’âge de 13-14 ans, les enfants parlent de sortir avec untel(le) et n’hésite pas à dire qu’ils ou elles ont un ou une petit(e) ami(e).
Des pratiques et des propos qui sont devenus banals, voire normaux et même obligatoires. Celui qui n’a pas de flirt passe à côté de sa jeunesse, pourrait-on même croire ! Un adolescent de 18-19 ans « puceau » a « un problème » cela va de soi !

Dans notre communauté, l’idée de dire que ces interdictions ne s’appliqueraient qu’aux filles est très répandue. Pourtant Allah Exalté soit-Il nous a averti à maintes reprises dans Son Saint Coran :

Ne vous approchez pas de la fornication, c’est un acte immoral et une voie pernicieuse. (Sourate 17- verset 32)

L’islam a clairement interdit les relations sexuelles hors mariage. Mais il a aussi interdit tout ce qui peut y mener.
Le Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam) a dit à Ali ibn Abi Talib :

Ô Ali ! Ne fais pas suivre le premier regard par un autre, car seul le premier t’est permis. (Ahmad, Abou Daoud et At-Tirmidhi)

Qu’est-ce-qu’un regard après tout ? Pourtant il est le premier vecteur du flirt puis de la zina. Il est donc à éviter, comme nous le dit notre Prophète Mohammed (Salla Allah alayhi wa salam).
Aussi comme nous le montre ce hadith, il y a « voir » et « regarder ». Les jeunes musulmans maintenant, voient mais ils ne s’arrêtent pas là, ils regardent, se retournent, sifflent...

Des actions qui amènent inévitablement à commettre ce qui est proscrit, comme le fait de rester seul avec une personne non-mahram (personne que l’on peut épouser).
A ce sujet, le Messager de Dieu (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :

Celui qui croit en Dieu et au Jour dernier, qu’il ne reste surtout pas seul avec une femme non accompagnée d’un parent ne pouvant pas l’épouser (son père, son frère, son oncle..), car le troisième est alors Satan. (Rapporté par Ahmad d’après Amir ibn Rabi’a)

Un musulman s’abstient de sortir avec une fille et vice-versa, non parce que les parents l’interdisent, mais pour l’Amour d’Allah. Ce que nous faisons en cachette de nos proches, Allah le voit, Il est l’Omniscient.

Nos jeunes musulmans pensent à tort qu’ils peuvent tout se permettre contrairement à une sœur ou une cousine qui oserait parler avec un jeune homme.
Ces interdits comme nous l’avons dit plus haut ne s’appliquent pas aux seules femmes, l’Islam est descendu pour tous, la responsabilité du péché repose sur les deux, la fille et le garçon.

Ce verset du Coran nous le prouve :

Les deux d’entre vous qui l’ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S’ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux. » (Sourate 4- verset 16).

Nous constatons malheureusement que trop souvent de jeunes musulmans abusent de la crédulité de certaines jeunes filles. Ils profitent de leur faiblesse en se servant d’elles avant de les jeter avec mépris.
Puis le jour où ils souhaitent convoler en juste noce, ils exigent que la jeune fille soit vierge et respectable. Pourtant eux-mêmes n’ont pas hésité à se servir d’un tas de jeunes filles pour assouvir leurs bas instincts sans penser à leur devenir.
Mais Allah soubhana wa ta’ala n’est pas inattentif à nos actions, Il a dit dans la Sourate An-Nur, verset 26 :

Les mauvaises femmes aux mauvais hommes et les mauvais hommes aux mauvaises femmes. De même les bonnes femmes aux bons hommes, et les bons hommes aux bonnes femmes.

N’oublions pas que derrière chaque interdit se cache un bienfait. Ainsi se préserver des relations avec une multitude de partenaires permet de nous protéger de biens des maladies, de grossesses non-désirées ou d’avortements, sans oublier que nous serons récompensés pour ces bonnes actions.

Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis). (Sourate 4 - verset 31)

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 12 août 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous