Alors qu’il y a quelques jours, le Haut Conseil à l’intégration a fait part de son intention de faire voter une de loi visant afin interdire le voile dans les universités, de nombreuses voix se sont fait entendre pour contester cette loi absolument injuste.

Parmi ces réactions, il y a celle de Jean-Loup Salzmann, le Président de la Conférence des Présidents d’université. Il s’agit selon lui d’ «un rapport déconnecté des réalités et teinté d’islamophobie» a-t-il déclaré au journal l’Express . Il qualifie par ailleurs cette recommandation de ce conseil ironiquement baptisé Conseil à l’intégration comme étant une «mauvaise idée sur la forme et sur le fond» . «Sur la forme, on ne traite pas un non-problème par une loi. Sur le fond, l’université, ce n’est pas l’école. Les étudiants sont majeurs, ce sont des adultes et on ne peut limiter leurs libertés individuelles» ajoute-t-il.

Cette réaction hostile à ce projet de loi totalement discriminant est très significative. En effet, c’est le Président de la Conférence des Présidents d’université qui a prit la parole, donc très logiquement le plus concerné. Le HCI avait tenté de se justifier en prétextant un malaise chez les professeurs d’université, alors que cette loi n’aura pour conséquence que de créer un climat islamophobe encore plus intense. Ce faux combat contre le voile en France, est et restera qu’une façon de faire oublier les véritables problèmes dont les français sont victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici