Meurtre de la famille musulmane au Canada - le tueur âgé de 20 ans « riait pendant son arrestation »

L’homme suspecté d’avoir volontairement tué quatre membres d’une famille musulmane au Canada, doit être présenté à un juge ce jeudi 10 juin.Deux jours plus tôt, le Premier ministre du pays, Justin Trudeau, a dénoncé une «attaque terroriste» à caractère raciste. Alors que l’enquête se poursuit, le profil du suspect se dessine peu à peu.

Nathaniel Veltman, l’homme de 20 ans accusé de quatre chefs de meurtre au premier degré à la suite d’une attaque présumée à la voiture à London, en Ontario, travaillait dans une installation d’emballage d’œufs et a déjà été décrit par un psychologue dans des documents judiciaires comme étant sujet à colère.

Veltman est accusé d’avoir tué quatre membres d’une famille musulmane – Salman Afzaal, sa femme Madiha Salman, leur fille Yumna et la mère de Salman Afzaal – et d’avoir blessé le fils du couple, Fayez, âgé de neuf ans.

« Il existe des preuves qu’il s’agissait d’un acte planifié et prémédité et que la famille a été ciblée en raison de sa foi musulmane », a déclaré l’inspecteur-détective du service de police de London. Paul Waight lors d’un briefing lundi.

Veltman a été arrêté à environ sept kilomètres de l’accident près du centre commercial Cherryhill Village à Londres.

La police a déclaré qu’il portait un gilet pare-balles au moment de son arrestation. Un témoin a déclaré à CTV News que Veltman portait également des croix gammées et riait lors de son arrestation.

Il doit comparaître jeudi devant le tribunal de Londres. Les allégations n’ont pas été prouvées devant les tribunaux.

Veltman et sa sœur jumelle sont l’aîné de six frères et sœurs, âgés de 10 à 20 ans. Son père travaille dans un collège technique à Sarnia, en Ontario, tandis que sa mère a travaillé comme entraîneur personnel.

La tante de Veltman a déclaré à CTV News que la famille était « dévastée » par les allégations, mais a refusé de commenter davantage.

Selon des documents judiciaires, Veltman a quitté le domicile de sa mère à Strathroy et s’est légalement retiré du contrôle parental en 2017 après la séparation de ses parents. Il a ensuite vécu avec une petite amie avant d’avoir son propre appartement.

Mardi, plusieurs voitures de police ont été vues à l’extérieur de son immeuble du centre-ville de Londres sur Covent Market Place.

L’islamophobie comme seule motivation

Les autorités ont fait savoir lors d’un point presse que des preuves récoltées montrent que son acte était certainement prémédité, et que la famille avait été choisie en raison de sa foi. Pour autant, les enquêteurs n’ont pas encore trouvé un seul lien entre Nathaniel Veltman et des groupes racistes ou islamophobes. 

A l’heure actuelle, le jeune homme est visé par quatre chefs d’inculpation pour meurtre au premier degré et un chef d’accusation pour tentative de meurtre. La police en charge de l’enquête a confirmé que le suspect ne connaissait pas la famille avant l’incident, confortant, un peu plus encore, la piste de l’attaque raciste. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici