Jana Majdi Zakarneh

Les forces israéliennes ont tué une jeune Palestinienne de 15 ans lors d’un raid militaire sur la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Le ministère palestinien de la Santé l’a identifiée comme étant Jana Majdi Zakarneh et a annoncé son assassinat peu après minuit lundi (22h00 GMT).

Jana Zakarneh se tenait sur le toit de sa maison lorsqu’elle a été abattue, selon les médias locaux. Le ministère a déclaré qu’elle avait reçu une balle dans la tête.

Elle est allée sur le toit à la recherche de son chat, mais elle s’est retrouvée sous le feu nourri des Israéliens. C’est l’histoire de Jana Zakarneh, la Palestinienne de seize ans qui a reçu sept balles alors qu’elle cherchait son animal de compagnie à Jénine.

Au moins deux autres Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens lors du raid, ont indiqué des responsables.

Les forces spéciales israéliennes ont attaqué Jénine et son camp de réfugiés vers 22h00 (19h00 GMT) dimanche et ont procédé à des arrestations. Des affrontements avec la jeunesse palestinienne et des affrontements avec des combattants palestiniens éclatent avec l’armée israélienne.

« L’État de Palestine condamne dans les termes les plus forts les crimes et les meurtres délibérés d’enfants palestiniens en cours, y compris le dernier meurtre de Jana Majdi Zakarneh, 15 ans, par un tireur d’élite à Jénine alors qu’elle se trouvait sur le toit de sa maison », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Les forces d’occupation israéliennes ont tiré sur Jana à la tête et à la poitrine, la tuant immédiatement.

Jana est le 53e enfant palestinien à être tué par Israël cette année seulement, ce qui en fait l’année la plus meurtrière pour le peuple palestinien.

« Jana est une autre victime de l’échec de la communauté internationale à tenir Israël responsable de ses crimes continus et croissants. Le ciblage par Israël des enfants palestiniens dans leurs maisons, leurs écoles et leurs rues est systématique et généralisé dans le but d’intimider les enfants et leurs familles et de causer des traumatismes et de l’insécurité à l’ensemble de la société palestinienne », a déclaré le ministère.

3 Commentaires

  1. It is a very heart toughing poem as it is referring to those little children who don’t have anywhere to go and are unable to eat because of their shabby circumstances. good thanks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici