« Une balle dans la nuque » - le ministère de l’Intérieur refuse d’accorder une protection policière à Nadia Lazzouni

Insultée de « pu** islamiste » et cible de menaces de mort dans une lettre reçue à son domicile, la journaliste et productrice Nadiya Lazzouni s’est dite « bouleversée et effrayée ». Suite à ses menaces, la demande de protection policière lui a été refusée. Les services de police « ont conclu à une absence de menace susceptible de justifier la mise en place d’une protection policière ».

 

Menaces de mort à son domicile

La journaliste et productrice, Nadiya Lazzouni, a indiqué, jeudi sur son compte twitter, qu’elle avait reçu des menaces de mort suite à ses prises de positions publiques pour la défense des musulmans de France.

 

« À travers mon travail et mes prises de parole publiques, j’ai toujours essayé de diffuser un message d’espoir et d’ignorer ce climat délétère. Est-ce que je peux encore marcher avec des œillères ? Allez-vous agir face à ces menaces de mort @GDarmanin @MarleneSchiappa @EmmanuelMacron ? », a-t-elle écrit sur son compte.

« Gardes (sic) ton chiffon (en référence au foulard quelle porte, NDLR) nous viserons mieux, petite effrontée. Il se remplira de ta cervelle de merde. » Ce sont entre autres ces mots et menaces qui ont été adressés, dans une lettre anonyme, à la journaliste et productrice Nadiya Lazzouni.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici