« Une femme voilée qui fait le ménage ne dérange pas, mais une femme voilée et diplômée dérange » constate le sociologue Hicham Benaissa - VIDEO

Hicham Benaissa, sociologue et consultant qui a travaillé avec plus de 500 entreprises françaises pour développer leurs positions par rapport à la question religieuse affirme que la discrimination est plus forte encore au sommet de l’échelle sociale.

 

«Je n’ai jamais vu une femme voilée nommée à un poste de direction dans mon travail. Une femme voilée qui fait le ménage pour gagner sa vie ou qui va chercher vos enfants à l’école, les gens sont d’accord avec cela. Mais une femme voilée qui va vous donner des ordres, pas question!» précise le sociologue.

Environ 63 % des musulmans occupant des postes de direction ou travaillant dans des domaines nécessitant des diplômes supérieurs ont été victimes de discrimination au cours des cinq dernières années, indique Orient XXI.

« Cela s’explique en partie par leur choix de carrière : dès que les minorités s’insèrent dans des mondes essentiellement blancs” et laissent derrière elles des communautés musulmanes ou minoritaires, elles sont confrontées à ce type de racisme », précise François Kraus, l’un des auteurs de l’étude. « Cela s’explique également par le fait que les personnes ayant un niveau d’éducation plus élevé sont généralement plus sensibles aux questions de discrimination ».

Cela dit, de nombreuses femmes musulmanes se voient rejetées, même pour des postes non managériaux. À 20 ans, Miryam Karam enlevait son foulard tous les jours pour aller travailler comme secrétaire médicale en Alsace. Un jour, alors qu’elle était entre deux recherches d’emploi, « je portais mon foulard lorsque je suis entrée en entretien », raconte-t-elle. « Le médecin m’a immédiatement signifié qu’il était hors de question que je porte le voile au travail, car elle ne voulait pas que les patients voient une femme soumise assise derrière le bureau ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici