Paris Au marché de Barbès, les parisiens ne respectent pas le confinement VIDEO

Alors que le gouvernement demande à tous les Français de rester chez eux suite à la propagation du coronavirus Covid N-19, le marché de Barbès n’a pas désempli ce mercredi matin.

Cela fait maintenant moins de 24 heures que les mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi soir sont en vigueur. Dans l’espoir de freiner la propagation du coronavirus Covid-19, le président de la République a strictement limité, de manière temporaire, les déplacements sur l’ensemble du territoire. Seuls les trajets incontournables seront tolérés, sur présentation d’une attestation dérogatoire.

Si elles ont causé quelques tensions entre policiers et Parisiens quelques minutes après leur mise en application, ces mesures inédites devraient surtout modifier en profondeur le paysage des villes françaises rappelle BFMTV.

D’autres villes sont désertées

 

 

Une forte propagation

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé un total de 175 décès (27 de plus que la veille) et de 7730 personnes testées positives (1000 nouveaux cas en 24 heures): « On est tous potentiellement porteurs », a-t-il souligné en insistant sur la nécessité d’éviter tout contact pour éviter de répandre le virus.

L’espoir d’un traitement

Selon Didier Raoult, directeur de l‘Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille, la chloroquine molécule présente dans l’antipaludique Plaquenil a fait ses preuves face au nouveau coronavirus :

« C’est accessible et il n’y a pas à attendre quatre ans pour une autorisation de mise sur le marché. C’est une ouverture considérable ».

« Sanofi s’engage à mettre son traitement à la disposition de la France et à offrir plusieurs millions de doses qui pourraient permettre de traiter 300 000 patients », a indiqué à l’AFP mardi un porte-parole du laboratoire, tout en précisant que le groupe se tenait prêt à travailler avec les autorités de santé françaises « pour confirmer ces résultats ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici