Belgique : Une mère marocaine souhaite vérifier la virginité de sa fille, elle est condamnée pour viol

En Belgique, une jeune marocaine vient de porter plainte contre ses parents et notamment sa mère, en raison de leur éducation trop stricte et « austère » selon les propos de celles-ci.

En effet, face à une éducation trop stricte selon elle, la jeune marocaine vient de porter plainte au tribunal correctionnel de Mons pour « éducation austère et coups de manche de brosse ».

Les parents ont deux filles nées en 1994 et 1997 et ces dernières leur reprochent d’avoir une conception plutôt primitive de l’éducation des filles.

Coups de manche de brosse, vérifications régulières des téléphones portables et confiscation… L’une des deux jeunes filles élevées en Belgique a décidé de porter plainte.

Par ailleurs, la mère, ayant un doute sur la virginité de l’une de ses filles a décidé de vérifier par elle-même la situation.

En effet, après avoir fouillé à plusieurs reprises le téléphone de l’une de ses filles, la mère a eu des doutes concernant sa virginité. C’est ainsi qu’elle a imposé à sa fille une séance d’humiliation afin de s’assurer de sa virginité.

Le parquet a alors décidé de la condamner pour viol. Ainsi, le parquet requiert 18 mois contre le père et 3 ans contre la mère accusée de viol. Le jugement sera rendu dans un mois.

D’autres événements dans l’éducation des deux jeunes filles ont amené les enquêteurs belges à pousser les investigations. Ainsi, l’aînée, âgée de 24 ans, ne possède pas les clés de la maison puisque chacune des ses sorties est surveillée. Quant à la cadette, elle s’est plainte du refus de ses parents de la laisser partir en Erasmus au Liban.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici