Creil Shaïna poignardée et brûlée vive, le meurtrier présumé renvoyé devant les assises

Selon le procureur de la République de Senlis, le meurtrier présumé de Shaïna va être renvoyé devant la cour d’assises des mineurs de l’Oise sur la décision du juge d’instruction, rapporte France 3 Hauts-de-France. Le suspect, âgé de 17 ans lors de son interpellation, était toujours en détention provisoire, dimanche 5 septembre.

L’avocat du meurtrier présumé compte, selon le Courrier Picard, faire appel de cette décision. Son client serait, selon lui, victime d’«une rumeur qui l’a désigné, qui s’est propagée jusqu’à la prison. L’instruction n’a été faite qu’à charge pour solidifier cette rumeur».

Retrouvée à 500 mètres de chez elle

Le samedi 26 octobre, la famille de la jeune fille signale sa disparition aux autorités : Shaïna n’est pas rentrée chez elle après en être sortie vers 22h le vendredi soir. Deux jours plus tard, un corps sans vie est retrouvé partiellement brûlé dans un cabanon des jardins familiaux de la ville, à 500 mètres de là où habite Shaïna à Creil. Les pompiers étaient intervenus suite à l’incendie de ce même cabanon le vendredi 25, aux alentours de 22h. L’autopsie révèlera qu’il s’agit bien du corps de la lycéenne et qu’elle aurait poignardée avant d’être brûlée.

Le 31 octobre 2019, l’adolescent a été interpellé puis placé en détention provisoire en attente de son jugement. Il aurait entretenu une courte relation avec la victime, explique France 3. Selon des proches de la jeune fille, celle-ci était enceinte au moment des faits, ce qui constituerait le mobile du meurtre. Une information qui n’a toutefois pas été confirmée par les enquêteurs. Son avocat compte faire appel de cette décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici