Creil - une jeune femme séquestrée, violée et poignardée par cinq personnes

A Creil, dans l’Oise, cinq personnes, dont deux mineurs, ont été placées en garde à vue, ce mercredi 6 janvier, dans le cadre d’une enquête sur la séquestration d’une jeune femme, violée et poignardée, a indiqué le parquet de Senlis.

Agée de 26 ans, la victime se trouvait dans le logement de «certains des mis en cause en raison de liens amicaux entre certains d’entre eux et une de ses amies», a expliqué auprès de l’AFP le procureur de la République à Senlis, Jean-Baptiste Bladier.

Le procureur de la République a ajouté : « Par la suite au cours de la nuit, elle aurait subi plusieurs viols, outre de nombreuses violences, ainsi qu’un coup de couteau dans le dos ». Le parquet a prévu de requérir le placement en détention provisoire d’au moins trois des personnes déférées.

Ce calvaire aurait en partie été filmé et des vidéos auraient été partagées sur Facebook.

Elle trouve refuge chez un commerçant

Une fois libérée de ce cauchemar, la jeune femme s’est réfugiée dans une boutique du quartier.

«Elle était sous le choc et avait l’air d’avoir très peur. Elle ne voulait pas appeler la police mais il fallait la protéger. Imaginez que ceux qui lui ont fait ça essaient de la retrouver», a déclaré l’un des gérants du magasin, précisant que la jeune fille avait «le visage tuméfié».

Les agresseurs présumés, trois femmes et deux hommes d’une vingtaine d’années, ont été arrêtés et placés en garde à vue. Ils ont été mis en examen le 2 janvier pour séquestration, viol et actes de torture et de barbarie, avant d’être placés en détention provisoire.

L’investigation a été confiée à la police judiciaire et au commissariat de Meaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici