Tunisienne noire, Rania combat le racisme et vit son amour malgré sa différence.jpg 

Tunisienne et Noire, Rania a subi du racisme toute sa vie. Aujourd’hui, elle a trouvé l’amour avec Anis. Voici leur histoire racontée par l’AJ+ Français.

“Combien de fois j’ai voulu dormir et me réveiller blanche”

Parce que Rania est noire, son couple a dû se battre pour se faire accepter par la société tunisienne.

« Nous avons surmonté toutes les épreuves, le regard des gens sur nous, nous avons résisté et nous remercions Dieu. » confie Anis.

« J’étais persuadée qu’il était difficile qu’une femme noire entame une relation avec une personne non-Noire et que c’était compliqué pour elle, lui et la société. »

« C’était l’idée que j’avais. Je n’ai jamais imaginé qu’à un moment ou l’autre de ma vie, je trouverais un partenaire que j’aime autant. » raconte Rania.

C’est lors de ses études aux Etats-Unis qu’Anis prend conscience du racisme et sort des communautés noires.

« Avant d’aller aux Etats-Unis, j’avais quelques idées racistes. Je regardais les gens noires un peu différemment. Après avoir vécu là-bas, ma mentalité et mon regard sur les noirs ont changé. »

A son retour en Tunisie, en 2017, il rencontre Rania. Très rapidement c’est l’amour fou.

Mais leur romance est semée d’embûches : Anis se heurte à la réticence de son entourage. Une épreuve de plus pour l’étudiante, qui a grandi avec le regard et le rejet des autres.

En Tunisie, on a une expression qui dit « kahla ou kahloucha » est entrée dans le four et est sortie brûlée. »

J’en suis arrivée à un certain moment de mon enfance où je sentais que je me détestais. Je n’avais aucune estime de soi ou aucun amour-propre, vraiment…

Les Noirs représenteraient entre 10 et 15% de la population tunisienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici