29 novembre 2018 | 1.94K vues | 0 commentaire

Recevoir par erreur plus de 10 milliards d’euros sur son compte en banque !

Image de l'article Recevoir par erreur plus de 10 milliards d'euros sur son compte en (...)
ZOOM

C’est la « modique » somme reçue par la République centrafricaine, qui a vu ses comptes crédités de plus de 800 milliards de roubles, soit 10.5 milliards d’euros.

Une joie malheureusement de courte durée puisque le virement a bien évidemment été transféré suite à «  une erreur technique  ».
C’est la banque russe VTB qui est à l’origine de ce petit couac. L’institution financière a versé «  par erreur  » plusieurs milliards d’euros à la Centrafrique, rapporte le deuxième groupe bancaire russe, qui a été obligé de confirmer la rumeur après les révélations de plusieurs médias.

VTB n’effectue absolument aucune opération avec la Centrafrique et nous n’avons pas d’exposition de ce volume dans ce pays, a affirmé la banque publique dans un communiqué.

Pourtant la République centrafricaine aurait bien eu besoin de cet argent qui représente près de six fois le PIB annuel du pays.

D’après nos informations, une erreur technique s’est produite. Les rapports corrigés seront envoyés à la Banque centrale mercredi et mis à disposition de la presse, a confirmé la présidente de la banque centrale russe, Elvira Nabioullina, pressée de récupérer son argent.

La Centrafrique est riche en diamants, en or et en uranium mais c’est malheureusement, l’un des pays les plus pauvres au monde. Ce pays qui est à peine plus grand que la France, compte 5 millions d’habitants, dont un sur deux dépend de l’aide internationale.
Depuis plusieurs années le pays est en proie aux conflits interreligieux, entre milices de la Séléka « musulmane » et milices anti-balakas « chrétiennes » ou animistes.
Mais selon les experts, ces milices veulent surtout contrôler les ressources du pays.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 29 novembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous