Native de Boston, Jennifer Grout a fait ses études en chant classique à Montréal à l’Université McGill avant de s’envoler au Maroc où elle a vécu pendant 4 ans. Elle a eu le temps d’apprendre l’arabe et surtout de cultiver une passion pour ce pays, pour sa langue et ses chants andalous, arabes et amazigh.

Déjà en 2014, Jennifer Grout, n’est pas passée inaperçue devant les téléspectateurs arabes pendant son passage à l’émission «Arab Got Talent». Son interprétation d’Oum Kaltoum, a impressionné les juges de l’émission et elle ne parlait pas encore l’arabe. Ensuite, elle n’était plus apparue sur la scène musicale pendant 3 ans.

Dans une interview à Al Jazeera, la chanteuse américaine affirme haut et fort que c’est les moments très agréables qu’elle a passés au Maroc qui sont derrière sa conversion à l’islam en 2013.

Elle a découvert le Maroc lors d’un voyage à l’été 2012.

Quelque chose de spéciale et d’unique c’est passée, elle a été surprise par la générosité et l’hospitalité des marocains.

Cette gentillesse, les appels à la prière, toute cette spiritualité orientale, l’ont touché et l’ont amené tout d’abord à entreprendre une étude approfondie de l’Islam et ensuite à se convertir.

Déjà en 2010, elle avait commencé à écouter le Coran. On peut trouver sur youtube, une superbe vidéo d’elle récitant parfaitement le Coran.

Jennifer Grout est d’ailleurs mariée à un Marocain et de leur union est née une fille Qamar (la lune). Le choix de ce prénom est dû la relation spéciale qu’elle a eue avec la lune pendant sa grossesse.

Amoureuse de la diversité musicale marocaine, elle peut chanter aussi bien des chansons andalouses, qu’amazighes ou arabes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici