18 octobre 2018 | 2.6K vues | 0 commentaire

200 députés algériens ont cadenassé la porte de l’Assemblée populaire nationale

Image de l'article 200 députés algériens ont cadenassé la porte de l'Assemblée populaire (...)
ZOOM

Ce mardi matin, 200 députés algériens bloquent l’entrée de l’Assemblée populaire nationale pour en empêcher l’accès à son président.

Un journaliste de l’AFP a constaté :

Environ 200 députés de la majorité bloquent depuis mardi matin l’entrée de l’Assemblée populaire nationale (APN) et en ont cadenassé la porte, pour en empêcher l’accès à son président dont ils réclament la démission

Ils réclament la démission de Saïd Bouhadja, président de l’APN, la Chambre basse du Parlement.

Ils lui reprochent :

une mauvaise gestion, des dépenses exagérées et illicites et un recrutement douteux.

Si Affif, député FLN et président de la commission des Affaires étrangères :

Nous sommes ici pour réclamer la démission du président de l’APN

Ni la Constitution ni la loi algériennes ne prévoient de procédure pour destituer le président de l’APN qui refuse de quitter son poste.

Saïd Bouhadja, qui n’était pas encore arrivé sur place a déclaré :

Cette action ne me fait pas peur. Je vais venir à l’APN parce que je suis le président de cette institution. Je ne céderais pas

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous