9 février 2018 | 2.13K vues | 1 commentaire

Perpétuité pour les assassins du Palestinien de 16 ans brûlé vif

Image de l'article Perpétuité pour les assassins du Palestinien de 16 ans brûlé vif
ZOOM

Le verdict est tombé ce 8 février, les trois israéliens qui ont brûlé un Palestinien en 2014 ont été condamnés par la Cour suprême israélienne.
Celle-ci a rejeté les appels des trois prévenus et confirmé les peines prononcées en 2016. Yosef Haim Ben David un juif d’une trentaine d’années voit sa condamnation confirmée, la perpétuité, soit la plus lourde peine pour avoir été le principal exécutant de l’enlèvement et l’assassinat de Mohammed Abou Khdeir, un jeune Palestinien de 16 ans.

Ses complices dont les noms n’ont pas été divulgués car mineurs au moment des faits avaient été condamnés en 2016, l’un à perpétuité, l’autre à 21 ans de prison, ont vu leur peine respective confirmée par le tribunal.
Ben David avait bien tenté de se faire passer pour fou, allant jusqu’à prétendre qu’il était « le messie », mais les juges ont déclaré irrecevable l’argument de ses avocats.

Il a été établi qu’au moment des faits, (il) était en pleine possession de ses moyens (...) et que les troubles mentaux dont il souffrait ne relevaient pas de l’irresponsabilité pénale

A indiqué le ministère de la Justice israélien dans un communiqué rendant compte de la décision.
Ce procès a ravivé les mauvais souvenirs pour la famille de la victime venue assister au prononcé du verdict. Si d’un côté Hussein Abou Khdeir, le père de la victime se sent soulagé, il garde toutefois de la rancœur face à des peines qui sont insuffisantes selon lui.

Ces gens (les accusés) sont comme les nazis, qui eux aussi brûlaient les gens

A-t-il dit, regrettant que les maisons des accusés n’aient pas été détruites comme c’est le cas avec les Palestiniens, la justice israélienne avait refusé d’accéder à sa demande.

Si on ne les traite pas comme on traite les Palestiniens, d’autres gens feront comme eux. J’espère que Mohammed sera le dernier à être tué, entre Israéliens et Palestiniens

A-t-il ajouté.

Les trois extrémistes juifs avaient enlevé la victime le 2 juillet 2014 à Jérusalem-Est. L’adolescent avait alors subi les pires tortures et avoir après été traîné dans un bois, il a été sauvagement frappé et aspergé d’essence. Ben David avait ensuite mis le feu au jeune garçon qui était encore en vie selon l’autopsie.
Quelques jours après les faits, les trois meurtriers ont été arrêtés, ils ont justifié leur geste prétextant qu’ils avaient agi par vengeance après le meurtre présumé de trois israéliens quelques semaines plus tôt.

Ils ont probablement été encouragés par les discours enflammés de Benjamin Netenyahou qui justifie les meurtres de Palestiniens et exige le retour à la peine de mort à leur encontre :

Nous devons nous protéger des animaux sauvages… Si un soldat israélien est condamné pour meurtre, il devrait être immédiatement libéré.

Une déclaration qui résume en quelques mots la politique criminelle israélienne.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 9 février 2018

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis