Valérie Pécresse propose de « casser les ghettos urbains » pour  « éradiquer l’islamisme rampant »

La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, appelle l’exécutif à traiter « les racines du mal » et pas seulement « les symptômes »du séparatisme.

Face à «  l’islamisme rampant  », Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France appelle à «  casser les ghettos urbains  ».

«  On n’éradiquera pas l’islamisme si on ne casse pas les ghettos urbains  », a-t-elle déclaré dans une interview accordée au Journal du Dimanche. L’élue explique que ces «  ghettos […] favorisent l’entre-soi, le repli communautaire et l’endoctrinement  ». «  Devant ce séparatisme urbain, le gouvernement détourne la tête  », dénonce-t-elle, déplorant que «  l’amorce d’une réflexion sur la banlieue il y a deux ans, avec le plan Borloo, a été tuée dans l’œuf  ». Mme Pécresse indique la voie à suivre afin de résoudre ce problème. Selon elle, il faut «  une stratégie de peuplement […].  » Aussi, doit-on «  reconstruire ces quartiers en permettant une vraie mixité sociale  ».

« Les racines du mal »

La loi sur le séparatisme « marque une prise de conscience, nécessaire mais bien tardive. Je crains que la lutte contre le séparatisme islamiste se focalise sur les symptômes visibles sans aller aux racines du mal. On n’éradiquera pas l’islamisme si on ne casse pas les ghettos urbains, son terreau. Ils favorisent l’entre-soi, le repli communautaire et l’endoctrinement. Devant ce séparatisme urbain, le gouvernement détourne la tête. L’amorce d’une réflexion sur la banlieue il y a deux ans, avec le plan Borloo, a été tuée dans l’œuf. » ajoute Valérie Pécresse.

Lors de cette interview, elle a abordé le lien entre «  terrorisme et immigration  ». «  Il faudrait être aveugle pour ne pas (le) voir  », dit-elle, soulignant que l’assassin de Samuel Paty était tchétchène et que l’auteur de l’attentat de Nice est un Tunisien en situation irrégulière. «  Mais des jeunes Français grandissent aussi dans la haine de leur pays  », ajoute l’élue. Elle appelle à arrêter l’immigration subie et renvoyer chez eux les clandestins. «  L’ennemi, c’est l’islamisme, lié à l’islam politique, cette idéologie qui lave le cerveau de Français et de migrants et les pousse à prendre les armes contre la France  », assure-t-elle.

1 COMMENTAIRE

  1. Et le satanisme rampant on en parle.

    PS: on dirait un homme sur la photo, il faut savoir que la religion de Satan force les hommes à s’habiller en fille et vice versa. A coup d’hormones, parfois ça passe crème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici