24 janvier 2018 | 18.31K vues | 0 commentaire

Seul, il convertit les îles Maldives à l’Islam en combattant un démon

Image de l'article Seul, il convertit les îles Maldives à l'Islam en combattant un (...)
ZOOM

Si l’on s’en réfère au récit du voyageur Ibn Battûta dans son ouvrage Voyages III. Inde, Extrême-Orient, Espagne & Soudan, c’est un Marocain qui aurait converti les îles Maldives à l’Islam.
S’agit-il d’un fait historique avéré ou d’une simple légende ? Quoiqu’il en soit cette histoire étonnante que les Maldiviens se racontent de père en fils nous en apprend un peu plus sur l’épopée d’Abu Barakat, un berbère marocain parti si loin de chez lui.

Les Maldives aurait donc été convertis à l’islam par le voyageur Abu Barakat Al Barbari, arrivé aux îles en 1153 et dont le tombeau se trouve actuellement à Malé la capitale. Selon la légende, il aurait débarqué aux Maldives au moment où les habitants vivaient dans la terreur. Un démon, appelé Rannamaari, sortait chaque mois de la mer et menaçait de détruire toutes les îles à moins qu’on lui sacrifie une vierge.
Les jeunes filles sacrifiées étaient guidées vers un temple près de la mer pour y passer la nuit. Le matin, leur corps était abandonné par le démon.

L’arrivée d’Abu Barakat a radicalement changé l’avenir de ces jeunes filles, afin de sauver les filles de ses hôtes, désignées comme prochaines victimes, Abu Barakat décida d’affronter seul le démon. Il se déguisa en jeune fille et prit place dans le temple. Il passa toute la nuit à réciter des versets du Coran. Lorsque les habitants sont arrivés le matin, ils l’ont trouvé vivant et toujours plongé dans la récitation du Coran. Heureux de voir que le démon avait été vaincu par la puissance des paroles divines, le roi Kaliminja se convertit à l’islam et ordonna à tous ses sujets de le suivre. Il devint Sultan Dharmas Mohamed Ibn Abdulla.

Les années ont passé et les îles voisines ont été à leur tour converties à l’Islam par ses successeurs. Ainsi l’islam se répandit dans l’archipel des Maldives et dans les îles de l’océan indien.

Cette légende a été racontée par le célèbre explorateur et voyageur marocain Ibn Battûta, très connu aussi dans les îles pour y avoir séjourné au XIVe siècle. A cette époque, raconte Ibn Battûta, il était courant que les femmes soient données en offrande ou au mariage aux marins. Ceux-ci les répudiaient quand ils prenaient le large. Battûta aurait acquis un immense pouvoir dans les îles. Il se maria avec une princesse et devint cadi, un poste islamique influent similaire au juge. Il imposa alors une stricte interprétation de l’islam en réglementant les divorces et en obligeant les femmes à rester chez leurs maris. Ibn Battouta a quitté les Maldives en 1344, ce n’est que deux siècles plus tard que Vasco de Gama a découvert l’archipel dans sa route vers les Indes.

On ne peut visiter le tombeau d’Abu Barakat le Berbère que sur autorisation du Centre islamique de Malé. Les habitants lui vouent encore un grand respect.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 24 janvier 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous