7 avril 2018 | 1.62K vues | 0 commentaire

La fête de l’Aïd el-Fitr d’un pays à l’autre

Image de l'article La fête de l'Aïd el-Fitr d'un pays à l'autre
ZOOM

Dans quelques semaines nous accueillerons l’une des périodes la plus sacrée et la plus importante pour les musulmans, le mois de Ramadan.
Au-delà de sa dimension religieuse et spirituelle salvatrice pour l’homme, le Ramadan contribue au renforcement des liens familiaux et sociaux,particulièrement par le biais d’actions pieuses et de prières collectives tout au long de ce mois sacré.

Mais au terme d’un mois de jeûne et d’abstinence, les fidèles auront la joie de célébrer l’Aïd el-Fitr.

1.9 milliard de musulmans à travers le monde fêteront quasiment au même moment la fin du mois sacré de Ramadan, à l’unisson ils se rendront à la prière matinale marquant la fin du Ramadan et l’entrée dans le mois suivant, le Chawwal (dixième mois du calendrier musulman).
Si ce rituel religieux est suivi par tous les musulmans où qu’ils se trouvent, les festivités diffèrent en fonction du pays où l’on se trouve.

Ainsi au Maghreb, en Egypte ou en encore au Pakistan ou en Inde, les rituels vont différer d’un pays à l’autre.
Les Marocains ont pour leur part coutume d’accueillir leurs proches avec des pâtisseries et d’embaumer leur demeure d’encens reconnu pour ses propriétés spirituelles.
En Indonésie, pays qui rassemble la plus grande communauté musulmane au monde, les villes se vident au profit des campagnes où les indonésiens se rendent pour retrouver leurs proches. Idul Fitri (l’Aïd el-Fitr) est considéré comme un jour de fête nationale en Indonésie.

En Egypte, la fête dure trois jours et est placée sous le signe de l’épicurisme. Aussi appelée fête des bonbons, l’Aïd el-Fitr est l’occasion pour les Égyptiens de sortir au cinéma, à la plage, au théâtre et de se partager toutes sortes de sucreries.

Enfin, en Inde et au Pakistan, les femmes et les jeunes filles se rassemblent déjà la veille de l’Aïd pour la préparation des plats du lendemain, jour de fête. Des recettes à base d’amandes grillée et de vermicelles de nouilles feront la joie des petits et des grands.
Une fois leur travail accompli, elles vont teindre leurs mains aux henné et se parer de leurs plus beaux atours pour le jour J.

Mais toutes les communautés musulmanes ont surtout à cœur de commencer la nouvelle année de la manière la plus vertueuse possible.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 7 avril 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous