23 août 2018 | 3.55K vues | 0 commentaire

Le jugement de celui qui ne prie pas aux heures prescrites

Image de l'article Le jugement de celui qui ne prie pas aux heures prescrites
ZOOM

L’imam As-Sadiq (RadhiAllahu’anhu) a dit :

“Quand vous offrez une Prière obligatoire, faites-le à son heure stipulée comme si c’était votre dernière Prière et vous avez peur de ne plus jamais avoir la chance de prier dorénavant”.

Aishah (radhiAllahu’anha) raconte : “Nous étions engagés dans une longue conversation avec le Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam), mais quand l’heure de Salat arriva, c’était comme si ni lui ne nous connaissait, ni nous ne le connaissions”.(Al Mahajjatoul Baïda, Volume 1, Page 350)

L’épineux problème de prier à l’heure lorsque l’on travaille ou lorsque l’on étudie est souvent avancé comme excuse pour ne pas prier à l’heure. Comment concilier nos horaires de travail ou de cours avec nos obligations de musulmans ?
Cette faiblesse religieuse nécessite le repentir à Allah soubhana wa ta’ala pour avoir manqué les prières, car comme Allah le dit dans son livre saint :

La Salât demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » [4:103]

Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam), a dit :

Le pacte entre nous et eux est la Salâh, quiconque la délaisse est tombé dans la mécréance. » (Rapporté entre autres par at-Tirmidhi (2621 et an-Nasâ’i (463). Jugé Sahîh par al-Albani dans Sahîh at-Tirmidhi (2621)).

Quelle excuse invoquer alors, lorsque nous faisons l’impossible pour arriver à l’heure au bureau et rater la salat de Fajr ?
Pourtant le jugement de celui qui délaisse délibérément la prière ou qui la reporte est le même, il sera jugé de la même façon. Allah le Très-Haut dit :

Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M’adorer [Moi seul] ? Voilà un chemin bien droit. » [36:60-61]

Sanctifier l’argent au point de le vénérer et lui donner la priorité sur l’obéissance à Allah tout comme se lever de mauvaise humeur ou avec paresse pour accomplir sa prière est proscrit par l’Islam. Comme le stipule ce hadith

Malheur à l’esclave du dirham ! Malheur à l’esclave du dinâr !... (Rapporté par al-Bukhari (2887))

L’état de cet homme est encore pire comme le prouve le hadith du Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam) :

Quand l’un de vous s’endort, Satan fait trois nœuds sur sa nuque, et il souffle sur chaque nœud : « La nuit est encore longue ! Dors ! » S’il se réveille et évoque Allah, l’un de ces nœuds se délie. S’il fait ses ablutions, le deuxième nœud se délie. Et s’il prie, tous les nœuds se délient, ce qui fait qu’il se réveille plein d’énergie et de bonne humeur...

Celui qui ne se lève pas la nuit pour prier et se remémorer Allah sera comme l’indique le hadith de Abu Hurayrah, déficient dans sa religion. C’est un hadith muttafaqun ‘alayh dans les deux Sahîhs.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 23 août 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous