« Pourquoi vous parlez arabe, vous êtes en France ?» un enseignant jordanien et sa soeur agressés à Angers par des racistes

ANGERS – Deux Jordaniens, un frère et sa soeur, ont été insultés et ont reçu des coups alors qu’ils regagnaient leur domicile. L’agression a démarré par des invectives dans un bus.

« La sœur ne maîtrise pas très bien le français. Il y a une discussion qui va s’engager » des mots sont proférés comme « Est-ce qu’on est en France ? Alors on parle le français », rapporte le procureur d’Angers, Eric Bouillard. Le frère et la sœur descendent alors du bus pour rejoindre une résidence universitaire où habite un ami. « Ils vont être suivis et il va y avoir une agression devant la résidence universitaire », a précisé le procureur d’Angers. Le jeune homme est frappé au visage, sa sœur également, et les auteurs prennent la fuite. Les deux victimes sont conduites aux urgences. « Il a un œil au beurre noir, il a pris un coup sur le nez, avec une plaie. La sœur a aussi reçu des coups, avec des blessures plus légères à l’abdomen », précise Eric Bouillard.

« Il y a des choses qui vont être à reprendre avec les victimes, ajoute le procureur d’Angers. Comme le décalage de la langue. » « On peut se trouver dans une agression à caractère raciste, non pas qu’on en doute, mais cela mérite d’être vérifié », insiste le magistrat.

La Jordanie demande des explications à la France

 

Le récit de l’enseignant jordanien

L’enseignant Muhammad Abu Eid, assistant en langue arabe a raconté sur Facebook son agression et celle de sa sœur Heba.

« Je suis Muhammad Abu Eid, boursier par le gouvernement français, Je travaille comme enseignant dans une école gouvernementale en France (assistant de langue arabe), et ma sœur Heba Abu Eid est boursière de l’ambassade de France à Amman et du gouvernement français pour étudier un master en France.

Nous remercions  tout d’abord l’ambassade de La  Jordanie en France représentée par l’ambassadeur de Jordanie, Dr.  Makram Al-Qaisi et le personnel de l’ambassade et de l’ambassade de France à Amman pour leur réactivé rapide à la situation d’agression raciste dont nous avons été victimes le 22/10/2020 dans la ville française d’Angers par 2 personnes de nationalité française.

Nous voulons vous présenter l’histoire de la violence physique et verbale que nous avons subi par crainte des étudiants et des citoyens jordaniens et arabes des conditions actuelles en France et des menaces racistes contre les Arabes et les musulmans . 

La France qui  est connue pour la paix, la coexistence et de la liberté nous a donné beaucoup dès notre arrivée  et nous sommes venus ici  chargés de rêves et d’espoirs  pour notre avenir et nous n’imaginions pas que nous serions soumis à un acte violent  raciste, terroriste de seul fait que nous sommes des arabes citoyens du monde.

Moi, Mohamed, je suis allé rendre visite à ma sœur dans la ville (Angers) et le jeudi soir entre 19h30 et 20:00 , nous avons acheté des articles pour la maison dans un centre commercial sur Angers et en attendant le bus à la sortie du centre commercial, 2 Français (un homme et une femme) nous ont entendu parler arabe moi et ma soeur et ils ont commencé à s’approcher de nous de façon provocante . Nous nous sommes levés loin d’eux et ils ont commencé à nous adresser la parole  à haute voix (vous parlez français)  et j’ai répondu ( no i just speak english and arabic)  et bien le bus est venu. Nous sommes montés dans le bus et le couple a commencé à nous insulter et crier  (Pourquoi vous parlez arabe puisque vous êtes en France, revenez à votre pays, qu’est ce que vous faites ici ) devant tout le monde dans le bus sans aucune réaction des autres passagers.

Et pour éviter tout contact avec eux, nous avons décidé de descendre devant la gare qui est proche de la résidence d’un ami  et le couple nous a suivi  en criant pour nous violer.

Nous avons couru jusqu’à la résidence universitaire qui ne s’ouvre qu’avec les clés magnétiques et  les agresseurs ont pu l’ouvrir en poussant fortement la porte sans  avoir les clés . C’est là où le drame a commencé, le mec a commencé à nous insulter en français et il  m’a frappé  directement sur mon nez ( fracture) . Je me suis levé pour protéger ma sœur et il m’a frappé une autre fois  sur mes yeux et des coups de pieds sur le  ventre de ma soeur et moi, sans aucune réaction des autres habitants qui ont été présents pendant l’agression. Et nous avons couru vers l’ascenseur pour demander le secours de notre ami qui nous a gardé chez lui jusqu’à l’arrivée de la police et l’ambulance .

Ils nous ont amené en urgence à l’hôpital et puis au poste de la police pour porter plainte.

Le deuxième jour, nous avons appelé l’ambassade de Jordanie en France, et leur réponse a été rapide, nous avons senti qu’ils étaient de nos côtés comme notre famille ici ces 2 jours et l’ambassadeur de Jordanie nous a contacté en personne pour nous rassurer qu’ils vont faire l’impossible nous rendre justice face à cet acte violent et raciste en vers nous, nous les remercions tous pour leur soutien dans ces moments difficiles.

Heureusement qu’ils n’avaient pas d’armes sur lui , mais personne ne pouvait imaginer ce qui se passerait dans cas là.

Pour les personnes qui disent que les arabes ou musulmans  sont des terroristes, je suis aussi un enseignant et ce qui c’est passer pour moi et ma soeur  peut-on  le considérer comme  un acte terroriste?  Protégeons les autres.

Arrêter de diffuser des fausses images sur les arabes et les musulmans qui insistent sur la haine, la violence et la méchanceté gratuite.

J’espère que le message soit transmis  à tout le monde.

Stop au racisme , stop à la haine , stop à l’injustice , stop à  l’islamophobie. »

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici