Quatre mois après la mort d’Adama Traoré, les membres de sa famille continuent à se battre quotidiennement pour rendre justice au jeune homme décédé suite à une bavure policière.

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

A Beaumont-sur-Oise, les crispations et les tensions perdurent rendant le climat très tendu. Bagui et Youssouf, les deux frères d’Adama Traoré, ont été placés en détention provisoire pour avoir perturber le bon déroulement d’un conseil municipal à Beaumont-sur-Oise.
Les jeunes hommes sont poursuivis pour « outrage » et « violences » à l’encontre d’agents dépositaires de l’autorité publique. La maire Nathalie Groux (UDI) avait déjà engagé une plainte en diffamation le 17 novembre dernier contre la sœur de la victime, Assa Traoré.
En effet, cette dernière s’était exprimée sur Canal+ le 28 septembre, en remettant en cause le rôle de la municipalité dans l’affaire de son frère: « La maire de Beaumont-sur-Oise a choisi son camp, elle se met du côté des gendarmes, c’est-à-dire du côté des violences policières ».

Suite à ces multiples plaintes déposées contre la famille d’Adama Traoré, le conseil municipal a proposé de voter la prise en charge des frais de justice de l’élue et de sa protection fonctionnelle, une somme pouvant aller jusqu’à 10 000 euros.
Alors que les deux frères sont écroués dans l’attente de leur jugement le 14 décembre prochain, les élans de soutien se multiplient dans la commune où de nombreuses personnes se rassemblent devant le perron de la mairie pour manifester leurs mécontentements face à la situation outrageante d’une famille qui n’a toujours pas pu faire son deuil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici