Canada : des étudiants en médecine déposent une plainte contre un de leurs professeurs islamophobe

Le Conseil National des musulmans Canadiens vient de publier une lettre adressée à la doyenne de médecine d’une université. Dans celle-ci, ils accusent l’un des médecins, Zachary Kuehner, d’utiliser le terme « islamophobe » dans sa biographie Twitter. Son profil sur les réseaux sociaux a attiré la colère des étudiants en médecine de l’Université MUN.

Des étudiants Canadiens rédigent une lettre de plainte contre un médecin autoproclamé «islamophobe»
Le profil Twitter de Zachary Kuehner, un médecin canadien, a provoqué la colère d’étudiants Canadiens.

Cette lettre fait suite à la plainte d’un groupe d’étudiants en médecine de premier cycle auprès de la direction de l’université Canadienne MUN. La plainte n’ayant pas eu de réponses, quatre associations musulmanes ont publié une lettre indiquant les commentaires racistes du médecin.

Les étudiants Canadiens ont d’abord contacté la doyenne de l’Université

La lettre indique :

« Compte tenu des circonstances, il est clair que le Dr Kuehner ne répond pas aux normes professionnelles de formation de médecin de famille. »

«Son identification claire de lui-même comme islamophobe mène à une crainte raisonnable de partialité contre les membres de la communauté musulmane canadienne.»

Dans des messages à CBC News plus tôt cette semaine, Kuehner a nié être raciste ou fanatique dans ses opinions. De plus, il a déclaré que ses commentaires étaient sortis de leur contexte. Il a décliné l’invitation à fournir le contexte, disant qu’il ne ferait plus de commentaires jusqu’à ce qu’une enquête soit terminée.

Par ailleurs, la lettre du Conseil et des étudiants Canadiens souligne que le règlement de l’Université MUN et du Collège des médecins et chirurgiens de la province a été violé par le médecin. En effet, ce règlement stipule qu’un médecin ne peut pas publier en ligne des éléments qui pourraient être nocifs pour les patients ou les collègues, ou être considérés comme non professionnels.

 

De son côté, la doyenne de l’Université, Margaret Steele a publié une déclaration publique vendredi. Dans celle-ci, elle condamne le racisme de toutes sortes envers ses étudiants Canadiens. Qu’ils soient « noirs, blancs et musulmans ». Le communiqué indique :

« Nous apprécions chaque individu, quelle que soit sa race, sa couleur, son sexe, sa religion ou son appartenance ethnique. Cela inclut les Noirs, les Autochtones, les personnes de couleur et les musulmans. Nous nous sommes engagés et avons privilégié une culture d’excellence qui respecte et valorise tout le monde. »

Et d’ajouter :

« En ce qui concerne le problème soulevé cette semaine concernant l’un de nos apprenants, la faculté de médecine traite ce problème conformément à ses politiques et procédures. »

Par ailleurs, elle a déclaré qu’elle était « active dans les procédures universitaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici