18 janvier 2018 | 2.53K vues | 0 commentaire

[Racisme] Les afro-américains quittent l’Amérique pour l’Afrique

Image de l'article [Racisme] Les afro-américains quittent l'Amérique pour l'Afrique
ZOOM

A Accra, la capitale Ghanéenne, on estime entre 3000 et 5000 le nombre d’habitants venus des plus grandes villes des Etats-Unis. Ils viennent de San Francisco, Chicago, New York… et refusent d’y retourner.

Une nouvelle vague d’afro-américains quittent le paysage raciste des Etats-Unis pour retourner à leur terre d’origine. Sénégalais, Ghanéens, Gambiens et autres vont à l’encontre de l’idée reçue disant que l’Afrique est un continent que tout le monde tente de quitter.

Ils sont professeurs, cadres, entrepreneurs, et témoignent que même s’il est parfois difficile de vivre en Afrique, au moins ils se sentent libres et en sécurité.

Muhammida el-Muhajir travaillait dans le marketing digital à New York avant de quitter son travail et quitter les Etats-Unis pour le Ghana. Elle raconte son expérience :

Même quand vous vivez dans une ville comme New York en tant que personne noire, vous êtes toujours un étranger.

Une situation qui touche également les plus riches selon elle :

Vous entendez des histoires sur les personnes les plus riches, comme Oprah Winfrey, qui se fait exclure d’un magasin ou Jay-Z qui n’a pas le droit d’acheter un appartement. Ce sont des choses qui arrivent, peu importe si vous êtes une célébrité, vous êtes un citoyen de seconde zone. C’était le plus gros problème pour moi.

Des citoyens de seconde zone qui doivent toujours faire leurs preuves dans une société qui ne les inclut pas suffisamment :

En Amérique, vous devez toujours faire vos preuves. Je n’ai pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Je suis une championne d’athlétisme, je suis allé à l’université et j’aime gagner, donc je refuse d’être dans une situation où je ne gagnerai jamais.

Une révolte qui l’a amené à quitter les Etats-Unis car en Afrique « vous n’avez peut-être pas d’électricité, mais vous ne serez pas tué par la police. »

Je veux que les gens comprennent qu’ils ont le choix : la plupart des Noirs en Amérique ne savent pas que plusieurs options s’offrent à eux, ils pensent qu’ils doivent souffrir parce qu’il n’y a nulle part où aller, mais non, il y a des solutions.

Muhammida encourage les afro-américains à quitter les Etats-Unis et pensent que beaucoup d’autres suivront le mouvement qu’elle a elle-même suivi :

Je pense que d’autres viendront quand ils commenceront à voir cette solution comme une alternative viable, mais ce n’est pas facile et ce n’est pas gratuit. Je ne peux pas dire ce qui se passe en Amérique aujourd’hui est pire que ce qui est arrivé dans l’histoire. Je pense qu’il est maintenant temps que les gens commencent à voir qu’ils peuvent vivre ailleurs.

Alors que Trump n’hésite pas à insulter les pays africains, ses propres concitoyens lui offrent un véritable pied de nez en quittant l’Amérique pour l’Afrique.

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 18 janvier 2018

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous