Silvia Romano, ex-otage en Somalie, choque l'Italie en se convertissant à l'Islam

Alors qu’elle était volontaire dans une ONG, Silvia Romano a été enlevée au Kenya en novembre 2018. Âgée alors de 25  ans, elle a été détenue en Somalie par le groupe islamiste des Chebabs. Libérée récemment, elle a enfin pu rejoindre l’Italie, son pays natal, ce dimanche 10 mai. L’Italie se réjouit de cette libération mais elle s’interroge sur la conversion à l’Islam de le jeune femme.

Ainsi, la presse italienne se félicite du travail des services secrets, tout en insistant sur la conversion à l’Islam de la protagoniste.

Le journal Corriere della Sera explique :

“Silvia Romano a été enlevée par trois hommes dans le village de Chakama, à 80 kilomètres de la ville de Malindi, au Kenya, avant d’être transférée vers la Somalie.”

Silvia Romano raconte ensuite :

« Nous avons voyagé pendant environ un mois, d’abord à moto, puis, parfois, à pied. Nous marchions jusqu’à huit ou neuf heures par jour. J’étais désespérée, je pleurais sans arrêt. Le premier mois a été terrible. Ensuite, on m’a déplacée tous les trois à quatre mois.”

Quant au journal Il Fatto Quotidiano, il explique :

“Les services secrets italiens ont collaboré avec leurs collègues turcs, qui ont des contacts sur place.”

C’est ainsi que 18 mois après son enlèvement, la libération de Silvia Romano a été possible.

Silvia Romano s’est convertie après avoir entendu le Coran

Mais les premières images de la libération de la jeune femme ont soulevé de nombreuses interrogations en Italie. En effet, on la voit vêtue d’un jilbab vert. Elle a d’ailleurs déclaré s’être “convertie à l’islam, mais sans conditionnement, de façon volontaire. »

Silvia Romano a expliqué que sa conversion a eu lieu à la suite de la lecture du Coran durant la captivité. D’ailleurs, elle a également changé de nom puisque les journaux italiens l’ont appelée Aicha.

Et certains journaux italiens n’ont pas hésité à s’insurger contre ces nouvelles. Deux journaux ont ainsi titré leurs articles :

“Musulmane et heureuse, Silvia l’ingrate” et “Nous avons libéré une musulmane”.

2 Commentaires

  1. Les medias se sont bien eux les véritables poisons de la société. Attiser la haine et faire passer la libération de cette jeune femme comme inutile si entre temps elle s’est converti à l’islam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici