Un médecin musulman décède du COVID-19 après avoir alerté sur le manque d'équipements de protection

Abdul Mabud Chowdhury, un urologue consultant de 53 ans est décédé après 15 jours d’hospitalisation des suites du Coronavirus. Il avait demandé au gouvernement britannique de fournir plus d’équipements de protection individuelle.

Ces derniers jours, il expliquait au gouvernement que les agents de santé avaient désespérément besoin de plus d’équipements de protection.Travaillant à l’hôpital Homerton dans l’est de Londres, le médecin a contracté le Covid-19. Il a ensuite passé 15 jours hospitalisé avant de décéder il y a quelques jours, a rapporté Sky News.

L’Association des médecins musulmans a tenu à rendre hommage à Chowdhury, 53 ans, marié et père de deux enfants.

« Nous sommes profondément attristés par la mort du Dr Abdul Mabud Chowdhury, urologue consultant à l’hôpital Homerton, après s’être battu pour sa vie.  » a déclaré l’association sur sa page Facebook.

«Il laisse derrière lui sa femme et ses deux enfants. Nos pensées et nos prières les accompagnent. »

Il demandait plus d’équipements de protection pour le personnel soignant

Dans son message adressé au Premier ministre Boris Johnson le 18 mars, Chowdhury plaidait pour plus d’équipements afin de protéger les agents de santé.

« N’oubliez pas que nous pouvons être des médecins / infirmières / HCA / agents de santé connexes qui sont en contact direct avec les patients. Mais nous sommes aussi des êtres humains bénéficiant des droits de l’homme comme les autres. Pour vivre dans ce monde sans maladie avec notre famille et nos enfants «  avait-il écrit.

« Les gens nous apprécient et nous saluent pour notre travail gratifiant qui est très inspirant. Mais je voudrais dire que nous devons nous protéger et protéger nos familles / enfants dans cette catastrophe / crise mondiale. En utilisant des remèdes appropriés. »

Chowdhury est le dernier agent de santé britannique à mourir après avoir été infecté par le coronavirus. Beaucoup de médecins décédés étaient musulmans, ou d’origine arabe ou sud-asiatique. N’oublions pas Adil El Tayar, spécialiste renommé des greffes d’organes. Ou encore Amjed El Hawrani, spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici