Samia Ghali, sénatrice du Parti Socialiste des Bouches-du-Rhône, s’est exprimée sur la mise et le maintien en détention de l’islamologue Tariq Ramadan, incarcéré depuis le 2 février.

Une détention motivée par des éléments discutables alors que Nicolas Hulot lui aussi suspecté de viol sur la petite-fille d’un homme politique, est toujours en liberté.

Un traitement loin d’être égalitaire qui est source de questions notamment pour la sénatrice Samia Ghali :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici