Le sultan de Brunei a récemment annoncé sa volonté de mettre en place la Charia de manière progressive au sein de ses frontières. La ville de Beverly Hills n’a pas du tout apprécié l’idée et tente d’évincer le sultan de son économie.

À l’unanimité, le conseil municipal s’est érigé contre cette décision et exige que Brunei vende ses propriétés hôtelières de Beverly Hills au plus vite. Lili Bosse, la maire de la ville s’exprime au sujet de la Charia :

« Ces lois sont choquantes, cruelles et doivent susciter une manifestation forte de soutien au respect des droits de l’homme pour les habitants de Brunei ».

Le dirigeant de la chaîne Dorchester Collection (présente dans le monde) met en garde le conseil municipal sur sa réaction irréfléchie et poussée par des motivations autres que le bien-être des concitoyens :

« Les actions que vous engagez doivent être étudiées sérieusement, parce qu’elles vont affecter la vie de tous ces gens ».

Le sultanat de Brunei a démarré son chantier par des amendes et des peines de prison pour tous comportements jugés indécents et ne respectant pas les principes islamiques : manquer la prière du vendredi etc.

La seconde étape consistera à s’attaquer aux pêchés plus importants comme l’adultère, afin de mettre en place des peines lourdes à la hauteur du mauvais acte commis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici