Une famille franco-israelienne interpellée pour avoir escroqué plus de 11 millions d’euros à l’Etat français

Impliqués dans l’immense arnaque au chômage partiel, plusieurs membres d’une même famille ont été interpellés alors qu’ils tentaient de fuir en Israël. Ils avaient usurpé l’identité de 3 600 entreprises et tenté de soutirer plus de 40 millions d’euros à l’Etat. Les gendarmes ont saisi près de deux millions d’euros en liquide, révèle Le Parisien.

C’est le mardi 15 juin que cette famille a été interpellée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre le travail illégal et de la section de recherches de Toulouse. Dan J., un Franco-Israélien, avait décidé de fuir avec sa femme et ses deux enfants lorsqu’il a constaté que ses comptes étaient vidés et gelés. Il avait pris la direction de la Suisse pour récupérer un vol vers Tel-Aviv, en Israël. Ses parents et sa sœur ont également été placés en garde à vue quelques heures plus tard. 

Escroquerie en bande organisée, blanchiment, association de malfaiteurs et recel de biens

Trois des membres de la famille ont été mis en examen, vendredi 18 juin, pour escroquerie en bande organisée, blanchiment, association de malfaiteurs et recel de biens dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en janvier par la Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée (Junalco), selon une source judiciaire.

Dan J. serait, lui, le « logisticien de luxe » d’un des groupes criminels. C’est lui qui aurait usurpé l’identité de 3 600 entreprises et réclamé le chômage partiel en leur nom. Mais l’enquête continue. Dan J. n’est certainement pas à l’origine de l’arnaque, qui pourrait être pilotée depuis Israël, précise Le Point.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici