28 janvier 2018 | 10.56K vues | 0 commentaire

Quand il est noir il est polygame, quand il est blanc c’est un original !

Image de l'article Quand il est noir il est polygame, quand il est blanc c'est un original (...)
ZOOM

Le traitement médiatique et politique français se montre de plus en plus transparent sur ses ambitions de tirer parti de « l’étranger » lorsque celui-ci met en valeur la république, mais de lui tirer dessus (et souvent dans le dos) dans le cas contraire.

Récemment on eu le cas du combattant de MMA Francis Naganou, reconnu français le lendemain d’une victoire, redevenu camerounais lorsqu’il essuie une cinglante défaite.

Aujourd’hui c’est sur le thème de la polygamie que cette démonstration s’applique. On apprend que Paul Bocuse, célèbre chef bleu blanc rouge triplement étoilé, décédé il y a quelques jours, partageait sa vie avec trois femmes différentes... Ce qui est la définition parfaite du polygame. Pourtant, sa couleur de peau lui donne le droit à des descriptifs totalement différents, mettant en avant cette façon de vivre comme une originalité.

On apprend donc :

qu’il prenait le petit-déjeuner chez l’une, le thé chez l’autre et le diner chez la dernière

Mais aussi :

Sur le tard, le chef avait décidé de rendre public son mode de vie un peu particulier et son amour pour trois femmes en même temps.

Si on remplace Paul par un prénom africain, ce dernier serait renvoyé à sa couleur de peau et à a sa pratique "barbare et archaïque" d’une telle façon de vivre.

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Posté le : 28 janvier 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous