Affaire Adama Traoré - un gouvernement « de soumis » et « de pétochards »  selon Philippe de Villiers

Invité de Ruth Elkrief sur le plateau de BFMTV, Philippe de Villiers n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait de la politique actuelle du gouvernement concernant notamment l’affaire Adama Traoré.

« Ce sont des soumis (…) Ils n’agissent même pas par idéologie, mais par trouille (…) C’est le gouvernement de la pétoche, ce sont des pétochards, ils ridiculisent l’État et ils ridiculisent le président de la République ».

« Quand la Garde des Sceaux propose de recevoir la famille Traoré en pleine affaire judiciaire alors que l’affaire est encore à l’instruction (…) elle franchit un cran que personne n’avait osé franchir depuis longtemps », a-t-il ajouté.

Fin de la République et retour à la souveraineté

« Le nouveau monde, c’est l’idée d’un monde débarrassé des souverainetés, des frontières, de l’autonomie stratégique, explique Philippe de Villiers. Le village global unifié sans frontières, or le virus aime ce monde-là, il y circule facilement ».

« Dans ce monde unifié, avec un marché planétaire de masse, on a cru, à tort, qu’on pouvait se débarrasser de l’autonomie stratégique », se désole-t-il. « La France va chercher son paracétamol en Chine ! ».

« Les Gaulois réfractaires ont accepté d’être enfermés pendant deux mois. Et, comme des troglodytes qui sortent de leurs parois de craie, quand ils sortent ils demandent des comptes sur comment en est-on arrivé à cette débâcle ? », poursuit l’homme politique.

« Dans le livre, j’explique que le monde d’après sera un monde où on trouvera des nations protectrices, l’autorité de l’Etat, l’autorité régalienne, les frontières. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici