Lundi 18 mai : le verdict final est tombé. L’affaire accablante de Zyed et Bouna, deux adolescents morts électrocutés après s’être caché dans un transformateur EDF à la suite d’une course-poursuite avec la police en 2005, a fini par relaxer les deux policiers incriminés.
Une sentence irrévocable que les familles des victimes ont très peu de mal à se remettre.

Parmi les membres de la classe politique, il s’agit d’une victoire. Non loin de légitimer le décès tragique de deux adolescents qui n’ont rien demandé, ils vont même très loin puisqu’ils assimilent le verdict à une « justice ».

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Alors que des familles pleurent la mort de leurs proches, Marion Maréchal Le Pen en a profité pour déverser un semblant de cruauté en fustigeant ce qu’elle nomme « la racaille » qui aurait mis selon elle « la banlieue à feu et à sang par plaisir et non à cause d’une bavure policière », à l’occasion d’un tweet publié ce lundi.

Cette publication, qui relève une nouvelle fois l’ampleur de la cruauté du Front National, n’est pas passée inaperçu et a fait jaser sur la twittosphère.
On lui reproche entre autres de faire preuve d’inhumanité et de manquer terriblement de compassion envers les victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici