Erdogan se moque des troubles américains dans le soi-disant berceau de la démocratie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son choc face à l’attaque de mercredi contre le Capitole, la décrivant comme une tache sur la marque de démocratie américaine.

«Ce processus aux États-Unis, un pays décrit comme un soi-disant ‘berceau de la démocratie’, a absolument choqué toute l’humanité … Nous le voyons comme une honte pour la démocratie», a déclaré Erdogan, s’adressant aux journalistes à Istanbul vendredi, ses propos cités par Sputnik.

«Nous espérons que la transition vers M. Biden le 20 janvier sera pacifique et que l’Amérique redeviendra en paix», a ajouté Erdogan, offrant ses condoléances aux familles des personnes tuées dans les violences de mercredi et souhaitant aux blessés un prompt rétablissement. 

Les commentaires d’Erdogan font suite à des remarques similaires d’autres dirigeants et nations du monde, de Boris Johnson de Grande-Bretagne et Emmanuel Macron de France à la chancelière allemande Angela Merkel et au ministère chinois des Affaires étrangères, qui ont également condamné la violence et ont critiqué à divers degrés Donald Trump.

Quatre manifestants et un policier sont morts après l’assaut du Capitole mercredi, avec de nombreux blessés et des dizaines d’arrestations. Plusieurs opposants à Trump au Congrès ont qualifié les événements de tentative de «coup d’État» et ont menacé de lancer une procédure de destitution si le cabinet de Trump ne le destituait pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici