« Nous devons être aux côtés d’Israël » Kamala Harris partisane de l’expulsion des Palestiniens - VIDEO (1)

Kamala Harris, devenant la première femme vice-présidente américaine élue selon les médias, pourrait rassembler ses millions de partisans dans le monde, y compris de nombreux musulmans qui la considèrent comme une politicienne d’extrême gauche qui sera «bonne pour eux».

Cependant, la position de Harris à l’égard d’Israël n’est certainement pas celle qui plaira aux défenseurs des droits des Palestiniens.

Elle l’a clairement exprimé lors d’un discours qu’elle a prononcé lors de la conférence politique 2017 de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC).

 

Lors de son discours, Kamala Harris a déclaré qu’elle soutenait les États-Unis en fournissant à Israël 38 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie en aide militaire.

«… Le soutien américain à Israël doit être solide. Et alors que l’Iran continue de lancer des missiles balistiques pendant qu’il arme et finance son mandataire terroriste, le Hezbollah, nous devons soutenir Israël. Alors que le Hamas maintient son contrôle sur Gaza et tire des roquettes sur la frontière sud d’Israël, nous devons nous tenir aux côtés d’Israël… », a-t-elle déclaré lors du discours en terminant ses phrases par « Nous devons être aux côtés d’Israël. »

Le bilan de la vice-présidente élue sur l’État juif indique qu’elle est peut-être encore plus belliciste que Joe Biden, qui a cherché tout au long de la campagne à se différencier de l’aile progressiste du parti démocrate.

Harris n’est sur la scène nationale que depuis 2017, mais les positions qu’elle a prises au cours de ses trois années en tant que sénatrice la placent plutôt carrément dans le camp pro-israélien traditionnel de son parti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici