13 juin 2018 | 19.58K vues | 0 commentaire

Quand Emmanuel Macron boycotte l’iftar du CFCM

Image de l'article Quand Emmanuel Macron boycotte l'iftar du CFCM
ZOOM

Ce mardi soir, à Paris, a eu lieu le repas annuel de rupture du jeûne du ramadan du Conseil français du culte musulman.

Le président Emmanuel Macron, invoquant un agenda chargé, a mandaté le Premier ministre de le représenter.

Pourtant, c’est le ministre de l’Intérieur - chargé des relations avec les cultes -, Gérard Collomb, qui sera présent et prononcera un discours lors de cet iftar à la tonalité exigeante à l’égard des responsables musulmans.


C’est à vous d’abord qu’il appartient de mener le combat contre l’islam radical et les messages de fermeture et de repli sur le terrain théologique, que vous seuls pouvez investir.Et il faut aller encore plus loin si nous voulons que ce discours d’un islam pleinement républicain soit audible et efficace, car les thèses du repli sont puissamment relayées sur internet et sur les réseaux sociaux

Ahmed Ogras, président du CFCM a déclaré :

Il représente la France, c’est lui le big boss ! Cette absence est perçue par la communauté musulmane comme un boycott. Elle veut être respectée et reconnue comme un enfant de la République

Incompréhension totale des représentants musulmans !

Ahmed Ogras émet l’hypothèse que le Premier ministre ne souhaitait pas évoquer la réorganisation de l’islam en France, chantier directement piloté par Emmanuel Macron.

Ils croyaient le sujet facile et sont pris au piège

L’année dernière, Emmanuel Macron s’était rendu au repas de rupture du jeûne du ramadan du Conseil français du culte musulman (CFCM). Il était devenu le premier chef de l’Etat à participer à cet iftar depuis une décennie.

profil de Latifa

Auteur : Latifa

Posté le : 13 juin 2018

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous