22 avril 2018 | 1.4K vues | 0 commentaire

Un parti politique Brésilien « mélange Al Jazeera avec Al Qaïda » et crée la polémique

Image de l'article Un parti politique Brésilien « mélange Al Jazeera avec Al Qaïda » et crée la (...)
ZOOM

Je suis la sénatrice Gleisi Hoffmann, présidente du Parti des Travailleurs et je m’adresse au monde arabe par l’intermédiaire d’Al-Jazeera pour dire que le Président Lula est un prisonnier politique dans notre pays.

Voici comment commence le message envoyé par le parti de l’ex-président brésilien, en prison depuis deux semaines, à la chaîne arabe Al-Jazeera.

Cette vidéo de quatre minutes a été diffusée dans les pays arabes. Elle a déclenché au Brésil une nouvelle polémique.

Ana Amelia Lemos du Parti Progressiste, sénatrice de droite accuse la chef du parti de Lula de « dénigrer l’image du pouvoir judiciaire, du Parquet, des médias », de porter des accusations graves « à ceux qui servent la diplomatie brésilienne » mais surtout de « faire une exhortation au monde arabe ».

Compte tenu de la gravité de ces exhortations publiées par la chaîne Al Jazeera, compte tenu de cette convocation lancée au monde arabe, il y une atteinte à la Loi de Sécurité Nationale. J’espère que ce n’est pas une demande pour que les troupes de Daech viennent maintenant sévir au Brésil.

Un député du parti d’extrême droite PSL a, comme Ana Amelia Lemos, transmis une demande au Parquet pour qu’une enquête soit ouverte.

Les pays où cette interview a été divulguée sont des pays où se concentrent plusieurs groupes terroristes, ce qui de fait, représente un risque pour la sécurité nationale du pays.

La députée de gauche Manuela d’Avila, pré-candidate aux Présidentielles pour le Parti Communiste du Brésil, s’en amuse : « Certains mélangent Al Jazeera avec Al Qaaeda ».

Dans une allocation au Sénat le 18 avril, Gleisi Hoffmann, émettrice du dit message voit dans cette levée de boucliers, l’expression de la xénophobie :

Ce n’est pas le contenu qui est en cause mais le media. L’ignorance et le préjugé à l’égard du monde arabe sont en cause. Lula est un grand ami du monde arabe. Au cours de notre histoire, des millions d’Arabes et de Palestiniens ont immigré au Brésil. Mais Lula est l’unique président brésilien à s’être rendu au Moyen Orient. Durant son mandat, le commerce avec le Moyen Orient a été multiplié par cinq.

profil de Samir salhoume

Auteur : Samir salhoume

Posté le : 22 avril 2018

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous