Foot un cheikh refuse de serrer la main aux arbitres femmes lors de la Coupe du monde des clubs au Qatar - VIDEO

La finale de la Coupe du monde des clubs se tenait jeudi 11 février au Qatar. Mais une polémique s’est invitée dans la partie : une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montre deux femmes arbitres qui ne saluent pas le cheikh Joaan bin Hamad Al Thani.

 

Un malentendu d’après le Qatar

L’État du Golfe a été contraint de réagir et de communiquer sa version des faits pour démentir tout acte sexiste ou potentiellement lié à un fondamentalisme religieux de la part du cheikh Joaan bin Hamad Al Thani.

« Lors de la cérémonie de remises des médailles, il y a eu un léger malentendu lorsque les médailles ont été remises aux officiels du match, explique le communiqué relayé par le site ESPN. Afin de limiter le risque de propagation du virus du Covid-19, des protocoles stricts étaient en place, et il était fortement conseillé à toutes les personnes participant au tournoi d’éviter tout contact physique. »

« Dans ce cas, le malentendu est né de la perception que trois des officiels du match ne voulaient pas mener le check habituel avec Son Excellence, le cheikh Joaan bin Hamad Al Thani, ce qui était bien sûr leur droit, indique encore le document transmis par le Qatar, qui semble imputer cette décision aux arbitres concernées. Lorsqu’on le voit dans son intégralité, il est clair, d’après les images, qu’il s’agissait d’un simple malentendu et qu’il n’y avait aucune intention d’offenser. La décision de s’engager dans toute forme de contact physique demeure une préférence personnelle pour tous les joueurs, entraîneurs et arbitres, et est respectée par tous ceux qui participent au comité d’organisation de ce tournoi. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici