Coronavirus - des Parisiens ayant fui la capital se retrouvent en réanimation en province

De nombreux Parisiens ayant fui la capitale au moment du confinement sont aujourd’hui atteints du Covid-19. Certains sont hospitalisés en réanimation notamment à l’hôpital de La Rochelle.

Selon une étude de l’Insee publiée mercredi, plus d’un résident parisien sur dix a fui la capitale pour « se mettre au vert » durant le confinement. Parmi les destinations favorites de ceux qui ont choisi l’exode, on retrouve notamment la Charente-Maritime. Et comme le craignait un certain nombre de médecins, de nombreux « Parisiens » arrivés notamment sur l’Ile de Ré sont aujourd’hui atteints du Covid-19 et pris en charge en réanimation.

« Pour les masques, si tout le monde en avait… »

S’agissant des moyens de protection, le docteur Thierry Godeau reconnaît que le centre hospitalier de La Rochelle est « en tension sur les surblouses ». « Il n’y a pas d’inquiétude à court terme concernant les masques mais cela dépend des livraisons à venir… »

« On le voit dans les pays asiatiques, on a l’impression que le déconfinement serait beaucoup plus précoce et plus sécurisé si nous avions des masques de qualité pour tout le monde »

« Il ne faut pas oublier que pour les masques, c’est une pénurie mondiale », rappelle le Dr. Thierry Godeau. L’arrêté du maire Les Républicains de Royan rendant obligatoire le port du masque a été annulé cette semaine par la préfecture de Charente-Maritime.

Des maires de Haute-Savoie protestent

En Savoie et en Haute-Savoie, les maires protestent contre l’arrivée de vacanciers dans leurs villages de montagne pendant cette période de confinement général.

« Il y en a quelques-uns et ce sont quelques-uns de trop » : des maires de montagne protestent depuis l’arrivée de vacanciers, ce week-end, au mépris des consignes de confinement.

« On le voit à quoi ? Ce sont les voisins qui voient les chalets qui sont subitement allumés, qui mettent un message en disant : « mais pourquoi ils sont là ? Qu’est-ce qu’ils viennent faire ? Qu’ils restent chez eux, du début à la fin ! » », a déclaré le maire de Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie) au micro de France Bleu.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici