Article [Vidéo choc] Pendant la mort d’un jeune Africain qui se noie, des passants rient en l’insultant

[Vidéo choc] Pendant la mort d’un jeune Africain qui se noie, des passants rient en l’insultant

Image de l'article [Vidéo choc] Pendant la mort d'un jeune Africain qui se noie, des (...)
ZOOM

La haine de l’étranger s’est propagée à une vitesse record depuis l’arrivée massive des migrants et c’est sans complexe que chacun peut déverser sa rancœur prenant pour bouc émissaire ces pauvres gens qui ont fui la guerre ou la pauvreté.
Une haine qui a désormais atteint le paroxysme de l’horreur. Dimanche 22 janvier, un jeune Gambien se jette ou tombe, les versions divergent, dans le Grand Canal de Venise.

Alors que plusieurs bateaux de transport en commun passent aux alentours, personne ne fait le moindre geste pour sauver le pauvre malheureux. Pas un témoin de la scène ne se préoccupe d’alerter les secours bien au contraire, chacun va profiter de ce moment pour l’immortaliser en filmant la noyade du jeune homme.
Sur la vidéo on entend même des personnes rires de la scène et crier «  Afrique ! Afrique !  » ; pendant que d’autres hystériques hurlent «  Laissez-le mourir !  » ; «  C’est une merde  » ; «  Allez, rentre chez toi  » ; «  Il est stupide, il veut mourir  » ; etc...

Sur une autre vidéo, filmée sous un autre angle, les discussions enregistrées entre touristes témoignent de l’intérêt de certains d’aller dans l’eau pour aider le jeune africain, pendant que d’autres les en dissuadent affirmant que c’est trop dangereux.
A l’arrivée des secours, l’homme est déjà mort. Il s’agirait selon la presse italienne d’un réfugié du nom de Pateh Sabally âgé de 22 ans et originaire de Gambie.
La polémique suscitée par la publication de la vidéo a poussé les autorités italiennes à ouvrir une enquête.
Un maître-nageur a bien tenté de venir en aide à la victime, mais il a été empêché par une femme qui criait depuis le bateau que le jeune homme faisait «  semblant ».

«  Cela fait réfléchir. Ce n’est pas un naufrage en mer, mais une mort dans un canal, en face de centaines de personnes  », a écrit Francesa Zaccariotto, chargée des travaux publics à Venise, sur sa page Facebook.
Plusieurs rassemblements en hommage au jeune homme ont eu lieu à Venise et à Bruxelles notamment devant l’ambassade italienne.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Posté le : 28 janvier 2017

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Commentaires :

0

Avis