Un professeur d’université prétend que certains séminaires « dénoncent les autres comme des kouffars » - VIDEO

Au micro de Laurence Ferrari (Cnews), l’autoproclamé « spécialiste de l’islam » Gilles Kepel déplore l’effondrement des études arabes en France. Selon lui, des étudiants organisent « des séminaires interdits au blancs » ou encore des « dénonciations de kouffars ».

 

Selon l’universitaire des outils permettent notamment « de comprendre les processus mentaux du salafisme qui va aboutir à la rupture dans la société, de montrer que la civilisation arabe et musulmane ne se réduit pas à la prédication salafiste et à l’excommunication des autres… », évoquant la richesse de la poésie et de la culture qui est aujourd’hui contrainte au silence, principalement par manque de crédit pour ces études. 

L’« islamogauchisme » n’est pas une réalité scientifique


Concernant les questions sociales, le rôle du CNRS, et plus généralement de la recherche publique, est d’apporter un éclairage scientifique, une expertise collective, s’appuyant sur les résultats de recherches fondamentales, pour permettre à chacun et chacune de se faire une opinion ou de prendre une décision. Cet éclairage doit faire état d’éventuelles controverses scientifiques car elles sont utiles et permettent de progresser, lorsqu’elles sont conduites dans un esprit ouvert et respectueux.

« L’islamogauchisme », slogan politique utilisé dans le débat public, ne correspond à aucune réalité scientifique. Ce terme aux contours mal définis, fait l’objet de nombreuses prises de positions publiques, tribunes ou pétitions, souvent passionnées. Le CNRS condamne avec fermeté celles et ceux qui tentent d’en profiter pour remettre en cause la liberté académique, indispensable à la démarche scientifique et à l’avancée des connaissances, ou stigmatiser certaines communautés scientifiques. Le CNRS condamne, en particulier, les tentatives de délégitimation de différents champs de la recherche, comme les études postcoloniales, les études intersectionnelles ou les travaux sur le terme de « race », ou tout autre champ de la connaissance.

2 Commentaires

  1. Quand on en a ras le bol de son chien on dit qu’il a la rage.

    Ainsi on peut se débarrasser de ce chien, le faire tuer et liquider sans que personne ne s’inquiète.

    Ainsi en est -il des musulmans de France.

    Ils dérangent, et pourquoi ???

    Avec Sarkozy, ce sont des citoyens à liquider au Karcher, pour François Hollande ce sont des traîtres qui ont refusés de s’intégrer à la société française. Alors que ces musulmans ont toujours depuis des générations, été mis à l’écart de la société française, ont ils oubliés les SONACOTRA, et autres bidonvilles spécialement réservés aux musulmans, Et maintenant ce sont les banlieues.

    Pour lutter contre les musulmans, ils ont inventés la laïcité, qui n’a aucun sens du moment qu’il veulent l’appliquer aux citoyens. C’est au citoyen d’être laïc disent ils, (de l’aberration). Alors que c’est à l’administration d’être laïc aux agents de l’administration d’être laïc, pas au citoyen. Le citoyen est chrétien, juif bouddhiste, ou musulmans voire un athée.

    Maintenant ce spécialiste de l’islam sort des balivernes sur des séminaires contre les kouffars et autres citoyens non musulmans.

    Ce qui dérange c’est la conversion à l’islam de milliers de citoyens français, c’est la progression de l’islam au sein de la société française.

    C’est cela qui rend malade, alors ils luttent par tous les moyens qu’ils ont, la manipulation, le mensonge, les exactions et autres exclusions, ou actes racistes.

    Ils oublient que ce qui se passe actuellement en France ou en Europe, dépasse les citoyens musulmans et mêmes les gouvernants européens.

    Quand un cycle est enclenché vous ne pouvez rien faire. Il faut subir, endurer et laisser faire.

    Pouvez vous arrêter un raz de marée, ou un ouragan de force 5.

    Ce qui se passe actuellement à travers l’Europe est plus puissant et plus profond.

    Rappelez vous de ce qui s’est passé le 11 septembre. Les Etats Unis se sont attaqués à un de leurs édifices en tuant plus de 3000 de leurs citoyens. Ceci pour aller en guerre contre les pays musulmans, et faire que l’islam soit déclaré et considéré terroriste et salir ainsi la religion et les musulmans.
    Or c’est l’effet contraire qui eut lieu.
    Des milliers de citoyens américains et à travers le monde se sont converti à l’islam, et cela continue jusqu’à ce jour, Soit 19 ans après les citoyens à travers le mode continuent d’affluer vers cette religion.

    Et en France ils ne se sont pas réveillés, et veulent combattre avec la laïcité et autres âneries propre à leur société décadente.

    Nettoyez d’abord vos écuries de l’inceste et de la pédophilie avant de passer à autres chose de plus consistant. Sachant que cette perversion n’est que dans les hautes sphère de cette société malade.

  2. Ce Gilles Kepel n’a jamais été un scientifique, mais un idéologue qui ose traiter les autres d’idéologue. Ce type est dans la névrose. En plus, il est constamment cité par Eric Zemmour ça en dit long…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici