Covid-19 un adolescent s’écroule 5 minutes après avoir reçu le vaccin - VIDO

Quelques minutes après avoir reçu la dose du vaccin contre le Covid-19, un jeune homme perd connaissance dans le hall d’un hôpital israélien. Les soignants sur place se sont précipités sur l’adolescent inconscient pour lui porter secours.

 

Une campagne de vaccination ambitieuse

Depuis le début de la campagne de vaccination, Israël se trouve dans le top mondial. Depuis la mi-décembre, à la faveur d’un accord avec Pfizer pour le partage de ses données médicales numérisées sur l’efficacité du vaccin, Israël a vacciné plus de 3,9 millions de personnes (plus de 40% de sa population), dont 2,5 millions ont reçu leur seconde dose. Le pays de neuf millions d’habitants a enclenché depuis une semaine la sortie de son troisième confinement et compte vacciner toute sa population de plus de 16 ans d’ici la fin du mois de mars.

Gaza reçoit les premiers vaccins

La bande de Gaza assiégée devrait recevoir son premier lot de vaccins contre le coronavirus après qu’Israël a approuvé la livraison. 

Gaza recevra 1 000 doses d’inoculation de Spoutnik V de la part de l’Autorité palestinienne (AP) en Cisjordanie occupée via Israël.

« Ce matin, un montant de 1 000 vaccins Spoutnik donnés par la Russie est transféré de l’Autorité palestinienne vers la bande de Gaza », a déclaré un responsable de la sécurité israélienne. L’expédition devrait arriver plus tard mercredi.

Cette décision a été critiquée par certains responsables israéliens qui ont appelé les autorités à conditionner le transfert des médicaments essentiels à la libération des prisonniers de guerre israéliens détenus dans la bande de Gaza assiégée, précise le MEMO.

Lors d’un débat à la Commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset (FADC), les responsables israéliens ont insisté sur le fait qu’aucun vaccin ne devrait être offert aux deux millions de Palestiniens à moins que deux Israéliens qui seraient détenus par le Hamas ne soient libérés et les restes de deux soldats qui ont perdu leurs vies lors de l’attaque israélienne de 2014 contre Gaza sont rendues. Quelque 2 251 Palestiniens, dont 1 462 civils, ont été tués par l’État sioniste au cours des sept semaines de bombardement israélien.

Lundi, un envoi prévu de 2 000 doses de vaccin a été bloqué par l’État d’occupation, Israël affirmant à l’époque que le département de la sécurité nationale n’avait pas décidé d’autoriser ou non les vaccinations à Gaza.

« Ces doses étaient destinées au personnel médical travaillant dans des salles de soins intensifs destinées aux patients Covid-19, et au personnel travaillant dans les services d’urgence », a déclaré le ministre de la Santé de l’Autorité palestinienne, Mai Al-Kaila, dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici