38 personnalités juives publient une tribune exigeant la

Inquiètes, trente-huit personnalités juives se sont réunies pour publier une tribune demandant à l’État que les enfants musulmans soient protégés en France.

En effet, en raison du climat plutôt tendu actuellement en France, des personnalités juives ont décidé de se réunir afin d’alerter sur les risques potentiels qui pourraient toucher les enfants musulmans.

Ces personnalités s’inquiètent notamment des signalements et des poursuites judiciaires contre les enfants accusés de complaisance envers le terrorisme.

Leur tribune explique :

 « L’enfance ne relève pas de la suspicion, mais de la protection. »

Les personnalités inquiètes du sort des enfants musulmans en France

La tribune signée par ces personnalités explique notamment :

« Depuis l’assassinat de Samuel Paty, des centaines d’enfants et d’adolescents se sont vu accuser de complaisance vis-à-vis du terrorisme, signalés aux autorités rectorales, assignés en justice pour apologie du terrorisme. Certains, scolarisés en CM2, ont passé une journée entière en retenue judiciaire, auditionnés dans un commissariat. D’autres ont subi perquisitions et interrogatoires, parfois pour la simple possession d’une feuille avec une inscription en arabe. »

« Les chiffres rapportés par la presse ne permettent aucun doute. La surveillance, de fait ciblée sur les enfants musulmans, voulue par le ministre de l’Education nationale a été suivie par une partie du personnel de l’Éducation nationale et s’est traduite par un traitement différencié pour des centaines d’enfants. »

La tribune signée par des personnalités juives dénonce :

 » L’intérêt supérieur de l’enfant c’est de le protéger contre toute atteinte à sa qualité d’enfant et aux droits qui y sont attachés. C’est précisément de cela dont sont dépouillés les centaines d’enfants signalés et/ou poursuivis pour apologie du terrorisme. »

« Force est de constater que le ciblage des enfants musulmans s’articule à une politique plus générale de stigmatisation des communautés musulmanes constituées en « corps indésirable », voire en ennemi de l’intérieur. »

Parmi les personnalités signataires figurent un rabbin, des médecins, des professeurs, des cinéastes ou encore des sociologues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici