États-Unis : Une animatrice de télévision compare les musulmans aux partisans d'extrême-droite

Joy Reid, animatrice de la chaîne américaine MSNBC, est accusée d’islamophobie pour avoir comparé la «manière dont les musulmans agissent» aux partisans radicalisés de Donald Trump.

En effet, ce lundi, l’animatrice a cru bon de comparer les musulmans aux partisans d’extrême-droite américaine.

Le sujet de l’émission était consacré à la réticence de Donald Trump à dénoncer la violence de certains de ses partisans les plus extrêmes. Notamment lors des manifestations à Kenosha et Portland. Après avoir noté à quel point Trump aimait un tweet faisant l’éloge du jeune justicier Kyle Rittenhouse, l’animatrice a tenté d’expliquer que le président radicalisait sa base.

C’est alors que l’animatrice a voulu faire un parallèle avec les musulmans :

«Lorsque les dirigeants dans le monde musulman parlent beaucoup de violence et encouragent leurs partisans à être prêts à commettre des violences, y compris sur leur propre corps, afin de gagner contre celui qu’ils décident d’être l’ennemi, nous dans les médias américains appelons ça «radicaliser» les gens. Surtout lorsqu’ils radicalisent les jeunes.»

Et l’animatrice de continuer :

 «C’est ainsi que nous parlons de la manière dont les musulmans agissent. Quand vous voyez ce que fait Donald Trump, est-ce différent de ce que nous qualifions de radicaliser les gens?»

Peu de temps après ces propos, de nombreux internautes ont commencé à réagir sur les réseaux. Mais ni la chaîne MSNBC ni l’animatrice Joy Reid n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

L’animatrice accusée d’islamophobie

Zakir Khan, présidente du conseil d’administration du Council on American-Islamic Relations de l’Oregon, a déclaré que ces propos étaient «tellement incroyablement islamophobes que c’est ridicule». Tout en demandant à l’animatrice si elle prévoyait de s’excuser pour la façon dont elle «stéréotypait tout un groupe de musulmans.»

L’organisation de défense des droits civils Muslim Advocates, quant à elle, a appelé Reid à s’excuser mardi soir pour «avoir répandu le faux et dangereux mythe selon lequel les musulmans sont intrinsèquement radicaux et violents». Le groupe a également déclaré que le réseau «doit également prendre des mesures pour s’assurer que le sectarisme anti-musulman n’a pas sa place sur son réseau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici