La police israélienne laisse un Palestinien de 19 ans se vider de son sang jusqu’à sa mort

Un Palestinien,19 ans, de Jérusalem a été assassiné dans la vieille ville de Jérusalem par la police israélienne qui prétend que le jeune a mené une attaque au couteau contre deux des leurs. Selon des témoins, la victime a été laissée sans secours se vider de son sang jusqu’à sa mort.

« Ce matin, après 4 h 30, un terroriste (19 ans, Jérusalem-Est) s’est approché des policiers qui étaient postés à la porte de Bab Huta [une des portes menant à l’esplanade des mosquées, NDLR] dans la vieille ville de Jérusalem. Il a sorti un couteau et a poignardé l’un d’eux », a indiqué la police dans un communiqué. Les policiers ont riposté par balles et les services médicaux arrivés sur les lieux « ont déterminé la mort du terroriste », précise le texte.

“Jour cinq : des sanctions contre Poutine. 70 ans d’oppression contre les Palestiniens”

« Il a fallu cinq jours pour que des sanctions soient prises contre Poutine et ses voyous, mais imposer des sanctions pour 70 ans d’oppression des Palestiniens ne serait pas « utile » ».

Le législateur irlandais Richard Boyd Barrett a prononcé un discours passionné appelant ce qu’il considérait comme un « deux poids deux mesures » du gouvernement irlandais pour avoir imposé des sanctions à la Russie pour ses actions en Ukraine, mais ne faisant pas la même chose pour Israël en ce qui concerne ses actions en Palestine, indique Anadolu.

Barrett siège au parlement irlandais pour le parti de gauche People Before Profit.

« Vous êtes heureux d’utiliser correctement le langage le plus fort et le plus robuste pour décrire les crimes contre l’humanité de Vladimir Poutine, mais vous n’utiliserez pas la même force de langage lorsqu’il s’agit de décrire le traitement des Palestiniens par Israël », a-t-il déclaré au parlement.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici