Nice : l'habitante d'un quartier sensible de Nice interpelle en direct Jean Castex

Ce samedi 25 juillet, alors que Jean Castex était en visite dans un quartier sensible de Nice, une habitante n’a pas hésité à venir l’interpeler. Face au Premier ministre, elle a notamment expliqué qu’elle n’en pouvait « plus de ce qui se passe dans les cités ».

 

C’est en compagnie du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et du ministre de la justice que Jean Castex, nouveau Premier ministre, s’est rendu aujourd’hui dans un quartier sensible de Nice. Et ce, afin de montrer leur « détermination à faire cesser les violences du quotidien » qui entachent actuellement la ville de Nice.

C’est alors que, devant les caméras, l’une des habitantes a expliqué à Jean Castex :

«Moi, je suis d’origine maghrébine, mais je n’en peux plus de ce qui se passe dans nos cités. De ce trafic qui est présent, de ce manque de respect. Vous vous rendez compte qu’ils jettent pas exemple leurs couverts dans les escaliers? En plus le trafic est partout et parfois avec la complicité des parents. Il faut les taper aux portefeuilles pour responsabiliser les parents aussi. Car stop à la victimisation alors qu’ils profitent du trafic sans l’admettre au lieu d’éduquer.»

Pour rappel, la ville de Nice est le théâtre de nombreuses violences ces derniers temps. D’ailleurs, un corps ensanglanté a été découvert ce matin dans les parties communes d’un garage, le jour même de la visite de Jean Castex. Récemment, ce sont des coups de feu qui ont été tirés en plein jour devant un supermarché du quartier des Moulins. Quartier où Christian Estrosi s’est rendu également en affirmant que le trafic de drogue devait cesser définitivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici