Un homme politique s'inquiète des

Sur le plateau de RMC, les invités ont débattu autour des salles de sport et leur possible enclin à former les futurs terroristes. La chaîne RMC se demande même : « Les clubs de sport : premier vecteur de radicalisation en France ? »

 

RMC donne ainsi la parole à Patrick Karam, vice-président de la région Île-de-France chargé des sports. Selon ce dernier, il y aurait en France un véritable phénomène de communautarisme et de radicalisation dans les clubs de sport en France. Il explique sur RMC :

« Tous ceux qui ont commis en France des attentats, quasiment tous, étaient passés dans un club de sport. Et entre 12.5% et 20% des personnes radicalisées sont aujourd’hui dans des clubs. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont nos services de renseignement intérieur. »

Et de continuer sur le plateau de RMC :

« Et nos mêmes services de renseignement intérieur considèrent que le sport est le premier vecteur de radicalisation. Avant même les mosquées. »

Patrick Karam poursuit au micro de RMC :

« Concrètement, vous avez des salles où les femmes sont exclues. Et vous avez des clubs où les hommes qui n’ont pas la même religion sont acceptés difficilement. Et ils font tout pour que vous partiez. Et vous avez aussi des entraînements qui s’arrêtent au moment de la prière, des éducateurs qui refusent d’entraîner des filles, des hommes qui ne veulent pas serrer la main des femmes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici