Deux semaines après la fusillade d’Ottawa, un jeune canadien décide de réaliser une caméra cachée afin de mesurer le niveau d’islamophobie.

Le scénario est le suivant : le premier acteur est un homme habillé d’un Qamis qui attend à un arrêt de bus bondé de monde. Le deuxième acteur vient critiquer les habits du musulman, l’accusant d’être à l’origine de la fusillade et le somme de ne pas monter dans le bus.

Très vite, les témoins de la scène prennent la défense du jeune homme musulman, l’un d’eux s’exclame : « On ne peut pas juger quelqu’un sur ses vêtements ou sa nationalité ». Un autre ajoute : « Il n’y a aucune raison qui justifie qu’on juge quelqu’un en fonction des vêtements qu’il porte »

Dans un deuxième abri bus, la même scène est rejouée et l’un des passants met un coup de poing à l’acteur qui joue le rôle de l’islamophobe.

Le jeune canadien qui a réalisé cette caméra cachée a été invité pour une interview sur CTV News Channel, et a affirmé que ses concitoyens « ont tous répondu parfaitement, en prenant, tous, la défense du jeune musulman ».

La vidéo a été vue plus de 2,5 millions de fois. À quand la même mentalité en France ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici