Aubervilliers des parents récupèrent leur fils de deux le visage tuméfié - VIDEO

Les parents de Lyam, deux ans, ont retrouvé leur fils le visage gonflé et marqué par des griffures et des hématomes. Une enquête est ouverte par le commissariat d’Aubervilliers et une enquête interne est ouverte au sein de la crèche.

 

 Sonia va chercher son fils Lyam, deux ans et un mois, à la crèche Les Petits Chaperons Rouges-Annicke Kelebe, à Aubervilliers.

Dès son arrivée, la directrice de l’établissement l’interpelle et la prévient que son fils a subi « une petite griffure ». « Je me suis dit, ce sont des enfants, ça arrive », explique la mère de famille, au micro de BFM Paris Ile-de-France. Mais une autre personne s’excuse auprès d’elle. « Elle me parle d’une morsure. Donc j’ai deux sons de cloche. Ensuite, j’ai demandé à voir mon fils, il était en train de dormir dans le dortoir, tout seul », raconte Sonia.

Le visage « marqué »

« Il avait le visage tout gonflé, marqué », affirme cette dernière qui ne croit pas à la griffure. Pour elle, ces marques sont plutôt le signe de coups au visage. « J’étais sous le choc, je n’ai pas compris », confie Sonia qui décide d’appeler son mari. Ce dernier vient la retrouver afin de réclamer des explications. Les parents font part de leur colère, également sur la prise en charge du petit garçon.

« Normalement on ne fait pas dormir un enfant s’il a reçu des coups au niveau de la tête, on ne peut pas savoir ce qu’il peut se passer », gronde le père de Lyam.

L’explication qui leur est fournie les interpelle. Les faits se seraient produits « pendant la sieste dans le dortoir et ce sont les cris de mon fils qui les a alertés parce que mon fils pleurait », racontent-ils.

2 Commentaires

  1. This article is an appealing wealth of informative data that is interesting and well-written. I commend your hard work on this and thank you for this information. You’ve got what it takes to get attention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici