Choc - Une mère étouffe sa fille à mort pour avoir fait tomber de la nourriture

Une mère a été condamnée à une peine de 11 ans d’emprisonnement pour avoir tué sa fille, de deux ans, en lui fourrant du pain dans la bouche avec colère en guise de punition pour avoir jeté sa nourriture par terre, rapporte le Daily Mail.

La jeune fille Viktoria avait émiettée du pain lors d’un repas chez elle, dans la ville russe d’Omsk. Une vidéo de reconstitution d’un crime effrayant montre comment la mère Svetlana Mirzoeva a attrapé l’enfant avant de lui enfoncer un morceau de pain dans la gorge. La petite fille étouffant est devenue molle et «silencieux», a déclaré un tribunal.

La mère aurait tenté de la réanimer

Mirzoeva, 28 ans, a tenté de la réanimer de bouche à bouche et lui a versé de l’eau dans la gorge pour ramollir le pain mais l’enfant est décédée, selon les détails de l’affaire.

La mère a déclaré à la police: « Elle a cessé de respirer et j’ai essayé de retirer le pain de sa bouche. »

La mort a été constatée par son fils Ali, maintenant âgé de quatre ans.

Son partenaire Alexey Tretyakov, 30 ans, a enveloppé le corps de la petite fille dans une serviette et l’a mis dans un sac de sport bleu, puis l’a « jeté » dans un endroit inconnu.

Plus tard dans la journée, Mirzoeva a été vue «de bonne humeur» un jour férié marquant la victoire de la Russie dans la Seconde Guerre mondiale. Pour justifier l’absence de la petite fille, la mère a dit à ses amis le même jour que Viktoria était restée avec son père.

Dans les jours qui ont suivi, les voisins se sont méfiés de la disparition de la petite fille. La mère a admis que Viktoria était morte, mais a affirmé que c’était un accident et a blâmé le père de l’enfant.

Le père Alexey Tretyakov est décédé dix jours plus tard d’un «empoisonnement à l’alcool».

Plus tard, la mère a reconnu sa culpabilité et elle était en larmes cachant son visage dans le capuchon de son manteau. Elle a déclaré au juge: «Je n’ai pas réussi à sauver ma princesse».

Le corps de la Viktoria n’a jamais été retrouvé après sa mort le 9 mai de l’année dernière.

Avant d’étouffer sa fille avec du pain, Mirzoeva avait bu des cocktails avec une amie et avait ensuite consommé plus d’alcool avec son partenaire, a déclaré la police.

Son fils est maintenant confié à un orphelinat.

La Russie a le taux de meurtres le plus élevé d’Europe, selon des chiffres internationaux.

Les statistiques pour 2017 font état de 13293 victimes, soit environ 9,2 homicides pour 100000 habitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici